Congo : Décès de François Luc Macosso

0
1037
François Luc Macosso

L’ancien ministre et ancien maire de Pointe-Noire, François Luc Macosso, plus connu sous le pseudonyme de  FLM, est décédé le 8 avril 2020, à Pointe-Noire, de suite de maladie.

Banquier de formation, ancien Directeur adjoint de la Banque nationale de développement du Congo (BNDC) dans les années 60, sous le Président Fulbert Youlou, il entre ensuite au Gouvernement, sous le Président Alphonse Massamba-Débat et gère le portefeuille du Garde des sceaux, Ministre de la justice et du travail, en 1966 avec comme Premier Ministre, le professeur Pascal Lissouba.

Après le renversement de Massamba-Débat, il s’éclipse, pendant longtemps, de la scène politique, pour ne réapparaître qu’après la guerre du 5 juin au 15 octobre 1997.

L’arrivée ou le retour du Président Denis Sassou-Nguesso au pouvoir lui ouvre les portes de la mairie. Il est alors nommé Maire de Pointe-Noire, en novembre 1997, pendant la période de Transition, remplaçant ainsi Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, le fondateur du RDPS.

En août 2003, il est remplacé par Roland Bouiti-Viaudo, député et maire élu, après une parenthèse d’un an assurée par Jean Christian Akondzo.

En 2006, il est aux côtés de Jean-Baptiste Tati-Loutard, pour la création du parti Mouvement Action et Renouveau (MAR) aujourd’hui dirigé par Roland Bouiti-Viaudo. François-Luc Macosso avait au fait fusionné son association, Mouvement des Citoyens de la Ville (MCV) avec le MAR.

Il est ensuite nommés conseiller spécial du président de la république en 2016. Il a également été sénateur et s’est investi dans la culture. En 2016, il sponsorise la journée internationale du livre et des droits humains et la cérémonie de présentation-des oeuvres de l’écrivain Florent Sogni Zaou. Il travaillait pour le rassemblement du clan Yéma et la promotion de la Fondation Legs et Mémoires (FLM).

Florent Sogni Zaou.  

LAISSER UN COMMENTAIRE