Congo. Ça commence à bouger à la DEC

0
160

TRIBUNE. Sans nul doute, le week-end aurait été sans sommeil pour les personnes visées dans la justification des fonds publics alloués à la campagne des examens d’Etat (BEPC et BAC) 2020.

On va dire que notre publication a donné un coup de fouet à l’enquête. Elle a tapé dans la fourmilière.

Finalement, le percepteur du Trésor public, détaché à la DEC, s’est présenté ce lundi matin avec les documents exigés. Mais attention, il n’a juste eu que le temps de déposer les quittanciers et autres avant de rebrousser chemin. Il n’a pas rencontré les inspecteurs qui enquêtent sur le dossier.

Ces derniers ont été ragaillardis samedi dernier par leur chef, l’inspecteur général, pour poursuivre l’enquête sans prêter attention aux mauvaises sirènes.

Quant au gestionnaire de la DEC, il s’est lui aussi rendu dans l’après-midi de lundi au bureau de l’IGEPSA. Rien n’a filtré de l’échange entre les deux hommes.

Apparemment, personne ne veut se salir et se brûler les ailes dans cette affaire, si bien que les personnes visées ne présentent plus de résistance comme avant.

Les enquêteurs ont dû attendre environ un mois pour débuter réellement l’investigation.

Malgré ce que pensent les puristes, l’Inspection générale de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation (IGESPA) a pleins pouvoirs pour enquêter sur tous les services du ministère, depuis le cabinet jusqu’aux écoles, en passant par les directions générales et les inspections sectorielles. Rendez-vous aux résultats !

Par Arsène Séverin -Journaliste (fb)

LAISSER UN COMMENTAIRE