Pagesafrik.info

Congo. Allocation d’urgence Covid-19 : Plus de 43.000 ménages recensés à Talangaï

La ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Mme Antoinette Dinga Dzondo, a installé le 5 août 2020 à Brazzaville, le comité pluri-acteurs chargé de certifier les listes des 43.815 ménages recensés lors de l’opération d’identification menée par les enquêteurs et les chefs de quartiers du 6ème arrondissement, Talangaï.

Ces ménages, dont certains ont déjà reçu l’allocation Covid-19, sont répartis en quatre catégories. La première, celle des ménages très pauvres, compte 10.711 foyers. La 2ème catégorie est constituée de ménages vulnérables et pauvres. Elle comporte 9.360 familles. La 3ème, celle des ménages en contentieux, réunit 17.978 foyers. La 4ème catégorie, quant à elle, est constituée de 5.140 ménages non éligibles.

La directrice générale de la solidarité, Mme Anastasie Osanga Tsama, a dit en substance que ce travail s’est fait de façon digitale sur les téléphones portables et a enregistré 62.615 ménages, dont 55.074 ménages enquêtés.

Elle a fait savoir qu’à l’issue de ce travail, il y a eu des listes imprimées et soumises à l’examen des 15 membres du comité de certification, afin de leur permettre de voir si les ménages enregistrés sont réellement des ménages pauvres ou pas, expliquant que cette allocation a été décidée par le Chef de l’Etat et son gouvernement, en vue d’apporter une aide aux ménages affectés par les mesures de confinement et de distanciation sociale.

Pour la directrice générale, il y a un certain nombre de mesures prises pour éviter la chaîne de contamination. Celles-ci ont fait que certains ménages à moyens financiers limités et vivant au jour le jour soient affectés. Ce sont des familles gérées par des artisans ou des ouvriers.  

Dans l’arrondissement 6, Talangai, au total 322 ménages ont déjà perçu l’allocation d’urgence Covid-19 fixée à 50.000 Fcfa. Les ménages très pauvres, qui constituent la première catégorie, sont appelés à être payés en priorité, avant de satisfaire ceux dits vulnérables ou pauvres, a-t-on appris.

Florent Sogni Zaou

Exit mobile version
Aller à la barre d’outils