Concours Ingénieuses’2018 : une marocaine récompensée.

0
529

Vendredi 25 mai dernier, à Paris, Siham MEFTAHI, étudiante à l’École nationale supérieure d’Arts et métiers de Casablanca, a été récompensée dans le cadre de l’opération Ingénieuses’2018 organisée par la Conférence des Directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) et en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Siham MEFTAHI a reçu le Prix de l’Élève ingénieure Maghreb qui récompense l’engagement d’une étudiante inscrite en formation ingénieure dans un établissement membre de l’AUF en Algérie, au Maroc et en Tunisie et dont le parcours représente un exemple pour les générations montantes.

Elle a été récompensée pour son parcours académique, ses ambitions professionnelles et son engagement pour aider les femmes aux foyers à intégrer le monde de l’entrepreneuriat.

Organisée depuis 2011 par la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) et en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) depuis 2015, l’opération Ingénieuses encourage les jeunes filles à s’inscrire en formations d’ingénieur-e-s, à lutter contre les stéréotypes de genre, à s’engager pour la promotion de la parité et à récompenser les initiatives portées par les écoles d’ingénieurs en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Une élève ingénieure engagée pour l’entrepreneuriat des femmes au foyer

Pour soutenir les femmes en situation difficile ayant un savoir-faire culinaire à intégrer le monde de l’entrepreneuriat, Siham MEFTAHI a créé la start-up sociale Safe-Eat. La start-up revend les plats fait-maison préparées par les femmes du réseau Safe-Eat pour une clientèle à la recherche d’une alimentation saine.

Pour les aider à atteindre leurs pleins potentiels, Safe-Eat aide ces femmes à accéder au statut d’autoentrepreneur et à renforcer leur talent culinaire à travers des formations.

« La question de la parité demeure une préoccupation des sociétés et la francophonie universitaire, en tant qu’opérateur global de l’Enseignement supérieur, doit jouer pleinement son rôle pour l’encourager», rappelle Jean-Luc Tholozan, Directeur régional de l’AUF au Maghreb.

À cette fin, poursuit-il, « l’AUF accompagne ses établissements membres à promouvoir l’égalité femmes-hommes depuis de nombreuses années en soutenant des actions dans le monde dont notamment le concours Ingénieuses ».

LAISSER UN COMMENTAIRE