Claudine Munari Mabonzo : on s’enracine dans les maux du passé

L’opposante congolaise était dernièrement l’invitée de Africa 24

0
561
Claudine Munari, présidente de la plateforme d’opposition Frocad.

« Je n’ai rien contre tout ce qui a été fait dans mon pays, municipalisation accélérée, les travaux d’infrastructures… Il n’y a rien contre tout ça », a affirmé l’ancienne ministre du Commerce et des Approvisionnements, Claudine Munari Mabonzo.

En revanche, la présidente de la plateforme d’opposition Frocad a estimé que « les priorités n’étaient pas bien cernées » et que le gouvernement n’a pas suivi « le bon timing ».

Dans un entretien avec Babylas Boton de la chaîne Africa 24, Claudine Munari a relevé qu’en 2017, « vivre à 90% des importations pour nourrir une population d’à peine 4 millions d’habitants, en être encore à importer pour nourrir un peuple aussi modeste, ça pose problème. » Et de noter que « nous avons privilégié la finance, les placements de l’argent dans les paradis fiscaux ».

Ajoutons qu’au cours de cet entretien, la présidente du MUST est revenue sur la situation socioéconomique du Congo, estimant le Congo « va de plus en plus mal ».

LAISSER UN COMMENTAIRE