Chine: L’Université normale de Pékin remporte la version chinoise du concours de procès fictif de la Cour pénale internationale

0
494

Vendredi 13, la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé que l’Université Normale de Pékin a remporté la finale de la version chinoise de son concours de procès fictif qui a eu lieu dans la salle d’audience II de la CPI à La Haye (Pays-Bas). 

L’Université de Suzhou et l’Université de Liaoning ont remporté les deuxième et troisième places, respectivement. Le prix du « Meilleur orateur » a été décerné à Yiwei Guo de l’Université Normale de Pékin, a-t-elle poursuit dans un communiqué.

La même source a indiqué que les équipes se sont affrontées devant un jury composé du juge de la CPI Chang-ho Chung, juge président, et des juristes de la CPI Eleni Chaitidou et Anthony Abato. Elles ont présenté des observations orales concernant une affaire fictive, y jouant les rôles de l’Accusation, de la Défense et des Représentants légaux des victimes.

Suite aux délibérations, le jury a annoncé sa décision et une cérémonie de remise de prix a été tenue pour tous les participants. Les autres participants ont suivi la finale depuis la galerie publique de la salle d’audience et l’événement était retransmis en direct sur le site Internet de la Cour.

Pour rappel, 48 différentes universités ont participé au concours cette année, pendant lequel les étudiants ont mis à l’épreuve leurs connaissances des règles et de la jurisprudence de la CPI.

Signalons que les trois équipes arrivées en tête ont effectué une visite d’étude de six jours à La Haye, avant la finale du concours à la CPI.

Cette visite d’étude a offert aux étudiants une occasion unique de se réunir dans un cadre stimulant et hautement pédagogique, ainsi que de rencontrer des personnalités éminentes du milieu du droit international, a indiqué la CPI.

Et de préciser que les étudiants ont visité plusieurs institutions internationales et organisations, la Cour pénale internationale, la Cour Permanente d’Arbitrage, le Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux, l’Organisation internationale de droit du développement, l’Institut T.M.C. Asser, le Tribunal spécial pour le Liban, la Maison Anne Frank et l’Université de Leyde.

Précisons que cette version du concours de procès fictif de la CPI est organisée par l’Initiative chinoise pour la justice pénale internationale (CIICJ).

LAISSER UN COMMENTAIRE