La chanteuse Aimée Laryss Moseka pour un objectif : Favoriser l’entrepreneuriat

0
1003
Aimée Laryss Moseka

Aimée Laryss Moseka pose les jalons dans Kinshasa afin de se positionner sur la production musicale, la protection juvénile et la réalisation cinématographique. Parce qu’il n’est jamais trop tôt pour donner envie d’entreprendre.

L’objectif de la chanteuse congolaise qui vit en Europe est de développer plusieurs secteurs d’activités afin de disposer de bases solides et adaptées à la jeunesse kinoise.

Et pour que cela devienne concret, Aimée Laryss Moseka expérimente actuellement plusieurs structures dont chacune à sa spécificité :

1 – « Afro Newaddress Music » est le nom du nouveau label de production phonographique  et cinématographique.

Production phonographique. Cette branche aura pour but de rechercher de tout nouveaux talents, de payer pour le mixage et l’enregistrement des albums, de décrocher des tournées et de faire la promotion des jeunes artistes. Même si l’industrie musicale est en pleine essor, grande est la difficulté pour les talents en herbe de trouver des labels avant-gardistes pour les produire.

« Leader Espoir », le jeune « Swege » (enfant de la rue) est le premier à signer chez « Afro Newaddress Music ». Cet enfant qui fait depuis le buzz des réseaux sociaux a évolué un moment dans l’écurie Fally Ipupa. Il est devenu une référence pour les jeunes « Swege ». A partir de « Leader Espoir »(1) le label étendra l’expérience sur d’autres enfants vulnérables pour leur permettre d’exprimer leurs talents artistique et musicaux.

Production cinématographique. Il s’agit de la création d’une société de production. Son rôle ne se cantonnera toutefois pas à ces fonctions : il doit normalement aussi aider le réalisateur lors de l’écriture du scénario, du choix des acteurs, des lieux de tournage. Il gèrera ainsi les relations avec les différents intervenants (metteurs en scène, dialoguistes, techniciens,…).

Le film  documentaire « La fuite des cerveaux congolais » d’Enoch Ebadu (Label Afrique) dans le genre projection débat, est une nouvelle programmation qui s’inscrit dans une logique de proximité en allant au plus près des lieux de vie des habitants.

2 – Aimée Larrys Moseka agit pour les enfants orphelins ou abandonnés. Kinshasa souffre d’une implication insuffisante des autorités et de l’absence de structures d’hébergement et d’encadrement.

Ce projet consiste à créé un centre qui accueillera les enfants orphelins et enfants abandonnés. Le centre sera doté de dortoirs réservés pour les enfants les plus défavorisés et de  chambres pour les bénévoles, stagiaires et donateurs. D’une salle équipée en matériels de projection pouvant servir de cadre d’animations culturelles (projection Vidéo pour enfants, représentation théâtrale, séminaires de formation …)

La réalisation de ce projet sera possible grâce à un appui  intérieur et extérieur (technique, matériel et financier) à obtenir chez toutes les personnes de bonne volonté.

Déjà sur le terrain, les actions d’Aimée Larrys Moseka ont  permis  de prendre en charge quelques enfants qui sont reçus au Centre Bondeko, dans le cadre d’un protocole d’accord, avec la chanteuse, en attendant de trouver un centre définitif.

Enfin, notons que la chanteuse Aimée Larrys Moseka qui continue à exercer sa carrière en Europe, sera désormais à cheval sur l’Europe et la  RDC (République démocratique du Congo)

(1) Très prochainement la présentation du « Leader Espoir« , le jeune « Swege » (enfant de la rue)

LAISSER UN COMMENTAIRE