CHAN 2018: Le Nigéria retrouve le Soudan en demi-finale

0
477
Les Supers Eagles en joie

Le Nigéria entame la rencontre avec les chapeaux de roues, avec une occasion nette dès les premières secondes, mais Anthony Okpoto, seul face au gardien, tergiverse et perd le ballon en recherchant un contact pour un penalty au lieu de tirer. L’attaquant nigérian aura d’autres situations de buts qu’il ne parviendra pas à concrétiser. Tout comme son capitaine Ali Rabiu à la 27’.

La première occasion des Palencas Negras intervient à la 29’, lorsque Calesso Luis, d’une belle reprise de volée, permet au gardien des Supers Eagles, Ikechukwu Enzenwa, de se déployer. Calesso Luis va  une nouvelle fois buter sur le portier nigérian à la 35’. Ce dernier sauve son équipe à deux reprises.

L’Angola va ouvrir le score à la 55′. Le dégagement du défenseur Timothy Danladi ricoche sur Vladimir Antonio Felix. Le ballon lobe Ezenwa et finit sa course au fond des filets. Un but qui change carrément le cours de la rencontre.

Le Nigéria presse pour égaliser. De l’autre côté, l’Angola opère par des contre-attaques et va rater le break à trois reprises 70’, 73’ et enfin à la 83’.

Tant de ratés en général se paie cash et les Angolais en feront l’amère expérience. Dans les arrêts de jeu (90’+2’), Anthony Okpoto profite d’une déviation de la tête de Okechukwu Gabriel pour égaliser.

Scénario cruel pour l’Angola, qui était à quelques secondes d’une qualification en demi-finale et qui va se retrouver menée au score à la 108’ grâce à Okechukwu Gabriel. Parti du côté droit, il repique au centre, élimine deux défenseurs coup sur coup par des feintes de frappes puis décroche une frappe croisée du gauche à l’entrée de la surface.

Un but qui qualifie le Nigéria pour les demi-finales. Le Soudan sera le prochain adversaire du Nigeria le 31 janvier au grand stade de Marrakech.

Pour Salisu Yussuf, entraîneur du Nigéria, « c’est une qualification difficile. A un moment donné, on a failli perdre confiance. Nos joueurs ont déployé tous leurs efforts. Ils sont à remercier. Je peux vous dire qu’on n’a jamais sous estimé l’Angola. En début de rencontre, nous avons raté quelques occasions. Si on avait marqué en premier, je pense que la physionomie de la rencontre aurait complètement changé. On va maintenant préparer la demi-finale ».

Srdjan Vasiljevic, entraîneur de l’Angola, a pour sa part déclaré: « Je félicite le Nigéria pour sa victoire. Elle est amplement méritée. Nos joueurs ont montré de belles choses, mais le football est fait ainsi. Lorsqu’on joue bien, ça ne veut pas dire qu’on va gagner. Le Nigéria n’a pas baissé les bras. Il nous a dominé durant les dernières minutes et on a concédé l’égalisation. Ce CHAN nous a permis d’apprendre. Le Nigéria est une grande équipe ».

Avec CAF

LAISSER UN COMMENTAIRE