CHAN 2018: Akram Saleim neutralise le Maroc

0
597
Soudan et Maroc, CHAN 2018

L’enjeu principal de cette rencontre était la première place pour rester à Casablanca et ne pas voyager à Marrakech, à l’occasion du quart de final.

Avec un effectif complètement changé, mis à part Nayef Aguerd, le Maroc a éprouvé des difficultés à poursuivre sur sa lancée des deux premiers matchs, face à une équipe soudanaise regroupée en défense. Le ballon piqué de Achraf Bencharki au-dessus du gardien, et malheureusement de la transversale, dès la 2e minute aurait peut-être permis d’avoir un match moins fermé.

A la 37’, Walid El Karti exécute un corner, la tête Nayef Aguerd manque de peu le cadre. Ce dernier  va cadrer une frappe cinq minutes plus tard, mais le portier soudanais Akram El Hadi Saleim ne se laisse pas surprendre.

A la reprise, les Marocains continuent à pousser et obtiennent un penalty pour une faute sur Walid El Karti. Achraf Bencharki s’élance pour le tirer, frappe, le gardien soudanais se détend et repousse. La tête de Djawad El Yamiq à la 73’ ne connaîtra pas un meilleur sort, toujours du fait de Akram El Hadi Saleim qui détourne en corner.

Le Soudan manque de peu le hold-up parfait à deux minutes de la fin du match. La frappe d’Elnour Badawi ne surprend pas le portier marocain Abdellali M’hamedi qui, bien que ayant eu peu à faire durant la partie, a su rester concentré.

Le nul vierge qui sanctionne la rencontre permet au Maroc de terminer le premier tour en tête du classement avec sept points tout comme son adversaire du jour. C’est le nombre de buts inscrits par la ligne d’attaque marocaine, qui a départagé les deux équipes. Le Maroc jouera son quart de finale à Casablanca. Le Soudan, deuxième du groupe, ira quant à lui à Marrakech.

Réactions :  

Zdravko Logarusic (entraîneur du Soudan):

« On voulait gagner cette rencontre pour terminer leader du groupe et du coup rester à Casablanca. Mais le football est fait ainsi. On s’est contenté d’un nul. C’est vrai que nous avons joué sans certains joueurs titulaires, mais je pense que dans l’ensemble c’est encourageant. En face de nous, il y’avait un adversaire solide ».

Jamal Sellami (entraîneur du Maroc):

« Notre objectif est atteint. On reste à Casablanca et du coup, on évitera un voyage. Pour ce qui est du match, nous avons changé des joueurs pour permettre à tout le monde jouer. Ça a aussi permis aux autres qui ont joué les deux matchs de récupérer. En première mi-temps, nous avons eu des occasions que nous avons ratées. En seconde mi-temps par contre, les soudanais nous ont rendu la tâche difficile car ils se sont repliés derrière. Le pénalty raté, aurait pu être une occasion pour marquer ».

LAISSER UN COMMENTAIRE