Comme c’est beau la France ! : Premier roman de Philippe Moukoko

0
686

Chaque année l’Afrique centrale produit un grand nombre d’ouvrages dans le domaine de la littérature. Le Congo, par sa fécondité, ne cesse d’étonner les amateurs du roman. Philippe Moukoko vient de publier son premier roman intitulé Comme c’est beau la France ! (1).

Le pont entre le natal et  le pays d’adoption ne cesse d’inspirer les écrivains de la diaspora. Aussi le remarque-t-on dans ce récit de Philippe Moukoko : Dominique Loumingou  alias Billy X et Makila Mabé, deux destins qui font voyager le lecteur de Pointe-Noire (Congo) à Paris, puis Montpellier (France). Comme c’est beau la France !, un autre ouvrage sur les tenants et les aboutissants de l’immigration comme Rêves d’ailleurs d’Huguette Nganga Massanga,  pour ne citer que cet exemple parmi tant d’autres.

Quand après son bac qui lui permet d’avoir une bourse d’étude de l’Etat français, le héros quitte Pointe-Noire pour Paris, il ne sait pas qu’il va se confronter à une vie tumultueuse en France. Mais la situation qu’il laisse au pays avec les séjours de Loumingou alias Billy X, le père de sa petite nièce Lola, ainsi que l’annonce de la mort de ce dernier, vont le mettre mal à l’aise à Paris. Aussitôt arrivé en France, sa mère lui demande de retrouver la petite Lola dont le père serait mort en France. Une vie d’étudiant pénible car Makila Mabé, harcelé par sa mère est obligé de s’adresser à la Police qui pourrait l’aider à retrouver les traces de sa nièce. Il ya mésentente au pays entre la famille du héros et celle de Billy X, supposé mort, contradiction dans la famille de ce dernier à cause des biens et immeubles de Billy X à Pointe-Noire.

A Paris, c’est avec les conseils d’un avocat qui est sur le point d’aller à la retraite que Makila Mabé va résoudre plus tard l’énigmatique disparition de sa nièce. Le bonheur qui s’est dressé devant lui en rencontrant l’étudiante Marie-Hélène qui l’aime et qui voudrait être sa femme, devient une chimère car il se sépare de cette dernière qui n’a pas accepté la décision de Makila Mabé d’aller à Montpellier où se trouverait le père de sa nièce, d’après les recherches de la Police.  Et c’est dans cette ville que le destin du héros se confronte à une réalité inattendue : pas de présence de Lola dont le père séjourne dans un hôpital psychiatrique car rattrapé par sa « maladie » d’enfance.

Pointe-Noire : au centre de la vie de deux familles

Quand Makla Mabé se prépare pour aller poursuivre ses études en France, son destin subit un choc terrible qui va marquer presque toute sa vie d’étudiant. Sa famille et celle de Billy X ne s’entendent pas à cause de ce dernier. Après son premier séjour en France, ce dernier revient à Pointe-Noire dans le but de ramener sa fille à Paris. Avec une aisance financière qui étonne tout le monde et qu’il s’est donnée curieusement en France, Billy X investit dans les affaires à Pointe-Noire. Les deux familles voient leurs difficultés financières être résolues par le parisien Billy X.

Aussi, sa nouvelle vie de pacha est acceptée au pays car  il déclare être gérant d’une boutique du côté de Château Rouge à Paris. Quand la nouvelle de sa mort arrive au pays, le jeune M akila Mabé est sur le point de s’envoler pour la France. Mission lui est donnée par sa mère de retrouver sa nièce Lola. Aussi, le séjour du héros en France sera un pont entre les deux familles à travers les recherches de Lola par son oncle.

Makila Mabé au cœur des réalités parisiennes

Puisque Dominique Loumingou alias Billy X gère une boutique à Château Rouge, le héros va s’y rendre. Commencent alors ses premières mésaventures de « nouveau débarqué » à Paris. Rencontre avec des compatriotes tels Ya Mopao (qui parfois devient Ya Mopoa selon la volonté du narrateur) et Bonazébi qui vont lui révéler quelques réalités de la vie de Paris, surtout celles de Château Rouge. Et c’est après son rendez-vous  dans le café Le Tropicana avec Ya Mopao, que le héros commence à réaliser la vie ténébreuse de Paris, plus particulièrement en ce qui concerne l’homme qu’il recherche : « Ce que j’ai compris cet après-midi en écoutant Ya Mopao, et en réactualisant mes informations c’est qu’il y avait deux périodes clés dans la vie parisienne de Billy X » (p.119).

A travers la recherche de sa nièce Lola qui serait encore avec son père car la mort de celui-ci restant encore énigmatique, Makila Mabé découvre d’autres réalités françaises. Son premier amour est une Française, Marie-Hélène qu’il connait par l’intermédiaire de son ami Idriss, un étudiant tchadien. Marie-Hélène, une fille qui a été déçue par des Noirs en amour.

Malheureusement leur projets consécutifs à leur amour ne vont pas se réaliser cat il y aura une incompatibilité d’idées quand, étant enfin sur le point de retrouver Billy X, Makila Mabé décide de se séparer, malgré lui, de Marie-Hélène et d’aller chercher sa nièce à Montpellier : « (…) je n’avais pas le courage d’aller voir Marie-Hélène, pour lui dire que je choisissais la petite Lola (…). Je lui ai écrit (…) une lettre où j’ai dit que je l’aimais, mais que nos chemins devaient se séparer là (…) » (p.196). A partir de ce moment, nous découvrons Dominique Loumingou alias Billy X à travers son ami d’enfance Makila Mabé qui l’a connu depuis Pointe-Noire.

Dominique Loumingou : un homme, deux étranges destins

Billy X est un garçon de Pointe-Noire qui a vécu avec le héros dans un même quartier de cette ville et dont les parents se connaissent. Dans sa jeunesse, Dominique Loumingou a fait une enfant, la petite Lola, avec Soukaly, la sœur de Makila Mabé. Il a connu quelques troubles de démence soignés au pays et qui vont se réveiller quelques années plus tard en France. Billy X, un jeune homme qui tente son aventure en France et réussit à se faire une fortune par des moyens on ne peut plus énigmatiques.

De retour à Pointe-Noire pour prendre sa fille afin de la ramener avec lui en France, il étonne tout le monde : « Je reste bouche bée. Comment aurais-je pu imaginer qu’il [Billy X] pourrait un jour changer dans ces proportions-là ? (…) habillé en costume à chevrons bleu marine avec des boutons de manchettes ovales sertis de diamants, les pieds dans des chaussures Weston bien cirées » (p.34-35). Il s’est fait fortune en vivant pendant son séjour en France en vivant avec une vieille Française qui l’a aidé financièrement. Aurait-il aussi fréquenté le milieu  de la drogue comme le prétend Ya Mopao ? Aucune indice dans le texte de ce côté.

Aussi, se réveille sa maladie d’enfance lorsque sa cohabitation avec sa compagne française Marietta Orsini se voit perturbée par le problème d’argent. Il se retrouve alors dans un hôpital psychiatrique de Montpellier car Makila Mabé apprend qu’il « se gaussait d’avoir mis le feu à l’appartement de ses voisins (…). En plus deux jours plus tôt, [il] s’était fait remarquer en se promenant nu dans le hall de son immeuble » (pp.204-205). A partir de son entretien avec Marietta Orsini, le héros découvrir l’autre facette du destin de Billy X en France, un homme qui aurait vendu sa nièce à un touriste. Dominique Loumingou révèle un destin qui contraste avec le bonheur qu’il pensait avoir en France.

La France, une beauté trompeuse

Malgré l’optimisme qui habite le héros quand il s’exclame « Comme c’est beau la France ! » au cours de son séjour à Paris, son destin semble paradoxalement épouser la tragédie de la condition humaine des immigrés dans l’univers parisien La France des immigrés, c’est Château Rouge avec sa pègre constituée des sans-papiers, des trafiquants de drogue dont fait allusion Ya Mopao au cours de sa rencontre avec Makila Mabé. C’est dans l’alcool et le sexe des prostituées que Ya Mopao et son ami Bonazébi se refugient pour vaincre les turpitudes de la vie de Paris, vie pénible que va connaitre Billy X en leur compagnie avant de tomber dans les bras de Marietta Orsini : « Je suis en train de te dire que Billy X et moi vivons dans la galère » (p.118).

En dehors de la parenthèse de bonheur que lui impose sa cohabitation sentimentale avec Marie-Hélène, Makila Mabé est loin de la beauté de la France. De même chez Billy X dont Marietta Orsini en sa personne un homme schizophrène qu’elle fait interner dans un hôpital psychiatrique. La vie de Paris intramuros pour Billy X et ses  compatriotes apparait comme un « océan de difficultés » dans leur vécu quotidien.

Comme c’est beau la France ! est un roman qui se présente comme un diptyque : d’un côté le Congo profond avec ses réalités socioculturelles que l’on remarque dans les relations de la famille du héros et celle de son ami Billy X et de l’autre la France à travers la vie des immigrés dans la pénibilité de leur vécu quotidien auquel se confrontent le héros et son compatriote  Dominique Loumingou.

Noël Kodia-Ramata

  • Philippe Moukoko, Comme c’est beau la France, éditions L’Harmattan, Paris, 2018.
  • Il est aussi l’auteur du Dictionnaire général du Congo Brazzaville, éd. L’Harmattan, Paris, 1999. Une nouvelle édition revue et augmentée est programmée par l’auteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE