Centrafrique : les médias invités à véhiculer des informations «justes» sur les vrais objectifs du processus de la RSS

0
450

La Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) a annoncé qu’une cinquantaine d’acteurs du Secteur de la sécurité (RSS) et de représentants de médias centrafricains (presse écrite, radio, télévision, agences de presse) se sont réunis lundi 20 août dernier à Bangui.

La rencontre qui se tenait dans le cadre du renouvellement des forces de Police et de Gendarmerie avait pour objectif de « faciliter aux journalistes la compréhension du concept de la RSS et du processus de sa mise en œuvre en RCA pour une meilleure vulgarisation auprès des populations », a-t-elle indiqué dans un communiqué rendu public dernièrement.

Inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de RSS 2017-2021, validée le 10 mars 2017, cette session a été présidée par le ministre Conseiller spécial, Coordonnateur DDRR/RSS/RN à la Présidence de la République, Jean Willybiro Sako.

S’adressant aux journalistes, Jean Willybiro Sako a déclaré que ces derniers sont « le canal approprié pour apporter les bonnes et justes informations aux populations, aux groupes armés et à leurs victimes, en conduisant une campagne objective de proximité et de multimédia à travers les différents canaux de communication media et hors media, sur les vrais objectifs du processus de la RSS tel qu’engagé par le gouvernement ».

Rappelant aux représentants des médias leur grande responsabilité dans la bonne conduite de la RSS, le ministre conseiller a invité ces derniers à  s’approprier de la RSS, à multiplier dans leurs médias respectifs des échanges vers les populations et à faire de la RSS un outil au service du développement dans la paix et le travail.

Jean Willybiro Sako les a, en outre, appeler à « contribuer au règlement pacifique des crises chaque fois que nous sommes concernés […] ; et faire en sorte que la RSS porte la démocratie, l’affirmation que tout Centrafricain doit pouvoir circuler librement et jouir de sa citoyenneté », a précisé la MINUSCA.

Egalement présent à cette rencontre, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies chargé des affaires politiques, Kenneth Gluck, de son côté, indiqué que la communication occupe une place essentielle dans le processus de RSS en permettant de partager l’information susceptible de faciliter la compréhension de l’esprit et de la lettre des reformes par la population qui doit être au cœur des préoccupations sécuritaires.

Pour Kenneth Gluck, « les médias sont des vecteurs incontournables pour mesurer la qualité des interactions entre les populations et les forces de défense et de sécurité, afin d’informer les décideurs sur l’opinion publique. Dans un contexte parfois marqué par beaucoup de tensions, ils peuvent attiser le feu, tout comme ils peuvent le calmer », a-t-il soutenu.

Ajoutons qu’au cours de son intervention, il a également réaffirmé l’engagement de la MINUSCA à soutenir le gouvernement centrafricain dans la poursuite de ses efforts multiformes pour consolider la paix, la sécurité, la stabilité et le développement durable en RCA.

Adrien Thyg avec Minusca

LAISSER UN COMMENTAIRE