Casablanca: Trois jours d’échanges pour vulgariser la finance participative

0
369
Réda El Haddaj, directeur du SIFEP.

1er Salon international de la finance éthique et participative (SIFEP) à Casablanca au Maroc

Plusieurs représentants des établissements bancaires et des institutions concernés ainsi que des experts de la finance éthique et participative prennent part à la première édition du Salon international de la finance éthique et participative (SIFEP) qui a ouvert ses portes, jeudi 26 janvier, au Parc des expositions de l’Office des changes à Casablanca.
Première manifestation du genre à l’échelle nationale, le SIFEP se tient jusqu’au 28 janvier sur le thème «Finance éthique et participative : Une contribution à la croissance et à l’inclusion économique au Maroc».
Organisé par URBACOM, ce premier rendez-vous consacré à la finance participative s’est fixé comme objectif de « faire connaître au large public l’offre multiple de ce nouveau mode de financement, ses modalités et le champ de sa couverture et, en même temps, de donner l’occasion aux experts d’interroger tous les aspects théoriques et pratiques de la finance éthique et participative», a indiqué l’équipe d’organisation.
Pour rappel, le lancement opérationnel des produits de la finance participative interviendra cette année, après que les autorités publiques ont mis en œuvre l’arsenal normatif encadrant cette nouvelle offre bancaire aux règles éthiques basées sur la solidarité dans le bénéfice et le risque.
Pour les organisateurs, cette première édition est donc l’occasion de se pencher véritablement sur ce nouveau mode de financement qui devrait bénéficier d’un engouement certain de la part des Marocains.
C’est ainsi qu’il est prévu en marge de cet événement un Forum sur «La finance participative marocaine : contexte, genèse et spécificités» ouvert aux chercheurs, praticiens de la finance participative et experts du monde entier.
Comme l’a soutenu Réda El Haddaj, directeur du SIFEP, cette rencontre est  «l’occasion d’approcher la finance éthique et participative dans tous ses volets, tout en défrichant les aspects opérationnels de l’offre marocaine, tant dans sa particularité qu’à travers les produits proposés par les opérateurs institutionnels concernés».
Il s’agit en général d’interroger le potentiel de cette nouvelle offre et de réfléchir sur l’impact qu’elle est appelée à produire sur l’ensemble du marché du financement au Maroc, ont assuré les organisateurs. Car, loin d’être une simple offre, la finance participative boostera la croissance économique du Royaume.
Outre le Forum, les organisateurs ont prévu deux sessions d’approche directe. La première session (B to B) porte sur des rencontres professionnelles permettant aux différents exposants de «se rapprocher les uns des autres et mieux cerner leurs offres mutuelles». Alors que la deuxième session (B to C) vient compléter «le paysage promotionnel de la finance éthique et participative marocaine sous forme de rencontres et rendez-vous entre les différents exposants présents au Salon et le consommateur final».
Le SIFEP est organisé sous l’égide des ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Formation des cadres ainsi que de l’Habitat et de la Politique de la ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE