Casablanca: La SFML inaugure sa nouvelle usine dans la zone franche de Midparc

Entrée en service de la joint-venture spécialisée dans l’aéro-logistique

0
1575
L’implantation de cette nouvelle entité, située dans la zone franche de Midparc à Nouaceur, a nécessité un investissement de 50 millions de dirhams. Elle vient confirmer, si besoin en est, le positionnement stratégique du Maroc en tant que centre de logistique aéronautique sur le plan multirégional.
Pour rappel, SFML est le fruit d’un partenariat entre deux opérateurs de référence, le Groupe Blondel en France et le Groupe Lina Holding au Maroc, qui ont mutualisé leurs expertises pour dynamiser leur croissance et répondre aux besoins d’acteurs majeurs du secteur aéronautique.
A travers cette démarche collective, les deux opérateurs entérinent aujourd’hui « une véritable étape d’émergence de la logistique aéronautique au Maroc, grâce à la consolidation des efforts menés par les différentes parties prenantes, dans le cadre de la dynamique amorcée par l’accélération industrielle dans laquelle s’inscrit le Maroc », s’est réjoui Abderrahim Outass, vice-président du Groupe Lina Holding soulignant que ce partenariat « vient acter cette volonté de mise en commun essentielle au développement du secteur ».
Ce dernier, qui est également directeur général de SFML, a poursuivi en affirmant que « le Maroc constitue un véritable acteur stratégique pour le développement des échanges au niveau régional. Une vision supply chain, support de la complexité est requise. Il est alors indispensable de promouvoir une approche globale et systémique pilotée via une démarche d’intelligence logistique et de devenir une force de proposition pour la compétitivité nationale ».
A propos de la nouvelle usine, qui devrait employer 67 personnes, la SFML a indiqué qu’elle conçoit, dans son nouveau hub, les solutions logistiques globales les mieux adaptées aux besoins des acteurs de ce secteur.
A noter que la cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, de Salaheddine Mezouar, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), des représentants des deux Groupes Lina Holding et Blondel, de nombreux officiels et d’importantes figures du secteur.
Signalons également l’inauguration par le ministre dans la même zone franche, d’un atelier de peinture de STTS. Il s’agit d’une filiale du Groupe industriel français Satys qui a nécessité un investissement de 2 millions d’euros hors bâtiment et qui devrait employer 50 personnes à terme.
Pour Moulay Hafid Elalamy, «ces deux usines qui confirment le bon développement de l’écosystème Stélia à Casablanca, permettent de densifier l’écosystème aéronautique national qui poursuit son ascension avec le Plan d’accélération industrielle, puisque sur la période 2014-2017, l’emploi dans le secteur a crû de 55%, l’intégration locale a augmenté de plus de 70% et les exportations de près de 59%».
Comme cela a si bien été rappelé, le Maroc a fait de la logistique un moteur essentiel pour le développement économique du Royaume et l’intégration régionale.
Il faut dire que ce secteur contribue à une augmentation de  l’attractivité et participe de manière significative à une montée en gamme de la compétence locale.  C’est d’ailleurs pour son fort potentiel de développement qu’une stratégie nationale a été mise en place permettant de faire émerger des zones franches telles que celle de Midparc à Nouaceur.
Alain Bouithy

LAISSER UN COMMENTAIRE