Casablanca: Installation de Loubna Tricha à la tête de l’OFPPT

0
597

Mme Loubna Tricha, que SM le Roi Mohammed VI a nommée Directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), a été installée, mardi, dans son nouveau poste, au cours d’une cérémonie tenue au siège de l’Office à Casablanca.

En présidant cette cérémonie, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a félicité la nouvelle responsable de la confiance royale, soulignant que cette nomination est un honneur fait aux compétences féminines dont regorge le pays.

La nomination intervient aussi à un moment où le système national de formation professionnelle négocie un tournant et des défis majeurs, dont les grandes lignes ont été tracées dans le discours royal prononcé à l’occasion du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, lorsque le Souverain a insisté sur une révision en profondeur des spécialités de la formation professionnelle pour qu’elles répondent aux besoins des entreprises et du secteur public.

Partant, le ministre a appelé à œuvrer, dans les brefs délais, à une refonte de l’offre de formation professionnelle, qui accordera la priorité au développement des aptitudes et des compétences des lauréats, notamment l’esprit d’initiative, l’entrepreneuriat et le sens de la communication.

L’action à venir doit également porter sur le lancement d’une nouvelle génération d’établissements de formation professionnelle, en phase avec les exigences le tissu économique en termes de cadres de pointe et d’une main d’œuvre qualifiée, a-t-il poursuivi.

Il s’agit, en outre, de s’ouvrir davantage sur les régions en prenant en considération les spécificités et les besoins de chaque région et en tirant profit des opportunités offertes par la régionalisation avancée.

M. Amzazi a plaidé pour une coordination accrue entre l’Office et les secteurs de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de recherche scientifique, essentiellement en matière d’orientation pédagogique, de création de nouvelles filières et de développement de celles existantes.

La mise en adéquation entre la formation reste “le véritable prélude dont nous avons besoin pour atteindre l’objectif tracé, à savoir la réhabilitation de la formation professionnelle et la correction de l’image réductrice considérant que seuls les jeunes ayant échoué dans les études se dirigent vers la formation professionnelle”.

La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire d’Etat à la formation professionnelle Mohammed Rherras et des représentants d’établissements et d’organismes nationaux et étrangers intéressés par le secteur.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE