Brazzaville : Une réunion du PSDC de Clément Mierassa perturbée par la police

0
237

La police a perturbé hier, mardi 4, une réunion du Parti social-démocrate congolais (PSDC) qui se tenait au domicile du président de ce parti d’opposition, Clément Mierassa, a annoncé RFI.

Selon la radio française, le Mouvement citoyen pour le respect de l’ordre constitutionnel tenait cette réunion pour demander le respect de la Constitution lorsque des inconnus et des policiers ont pénétré au domicile du leader politique. Avant de chasser les participants, piller certains biens et arrête certains participants, rapporte RFI sur son site Internet.

« Pendant que nous tenions calmement la réunion, à un moment donné, il y a eu intrusion des éléments de la force publique. Les uns en civil, les autres en tenue de policiers ont donné des instructions pour qu’on tape sur tout ce qui était dans l’enceinte, pour qu’on prenne l’argent et les téléphones. Ils sont rentrés dans ma chambre à coucher et ont tout saccagé. Ils ont aussi arrêté des dizaines de jeunes », a confié le président du PSDC.

« Nous avons l’habitude de tenir ce genre de réunions et cela ne pose aucun problème. Nous ne troublions pas l’ordre public. Nous avons reçu les autorités qui nous ont dit que le contexte était difficile. Je sais que c’est cette affaire du Burkina Faso qui met déjà un peu sur les nerfs ici, mais cela ne nous empêche pas de fonctionner normalement et de mener nos activités », s’est-il plaint.

«La police de Brazzaville a fait une intervention dans l’arrondissement Quatre, à la demande des autorités préfectorales pour interdire une manifestation non déclarée et non autorisée », a déclaré Jules Monkala Tchoumou, le porte-parole de la police. Et d’ajouter : « lorsque la police est arrivée sur les lieux, il y a eu une légère altercation. Quelques participants à la manifestation ont été interpellés et entendus par la police ».

LAISSER UN COMMENTAIRE