Brazzaville et Kinshasa franchissent “un pas décisif dans la mise en œuvre du pont route-rail” entre les deux capitales

0
558
Maquette du pont route-rail sur le fleuve Congo entre Brazzaville-Kinshasa

Le projet de construction du Pont route-rail sur le Fleuve Congo se consolide davantage, a annoncé le ministère de l’Aménagement de l’Equipement du territoire des Grands Travaux notant la signature du contrat cadre de développement de ce projet d’envergure signé récemment à Johannesburg en Afrique du Sud.

Rappelons, en effet, que le ministre Jean Jacques Bouya de l’Aménagement, de l’Equipement du Territoire, des Grands travaux et son homologue Modeste Mahati Lukwebo, le ministre d’Etat, ministre du Plan de la République démocratique du Congo, ont procédé, le 7 novembre dernier, à la signature du contrat de mise en œuvre du projet de construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa.

La cérémonie de signature, qui est intervenue en marge de la première édition d’Africa investment forum (du 7 au 9 novembre), s’est déroulée en présence de sa collègue du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale, Ingrid  Ghislaine Olga  Ebouka Babakas, en sa qualité de gouverneur pays de la Banque africaine de développement (BAD), indique un communiqué du ministère des Grands travaux soulignant qu’elle a été personnellement supervisée par le Président de la BAD le nigérian Adésina Akinwumi.

Selon la même source, l’accord cadre de développement du projet de construction du Pont route-rail sur le Fleuve Congo, entre Brazzaville et Kinshasa, est « le résultat tangible des efforts fournis par toutes les parties  concernées dont l’aboutissement heureux ne peut laisser indifférents les représentant des deux Congo ».

Citant le ministre Jean Jacques Bouya, la note indique que  « le projet du pont route-rail sur le Fleuve Congo est le trait d’union entre les transports multimodaux africains et régionaux, à l’instar des réseaux routier et ferroviaire africains, principalement l’axe vertical Tripoli – Windhoek et l’axe transversale Libreville Mombassa ».

D’après lui, «de par sa position, ce projet enrichira notamment le réseau multimodal aéroportuaire composé de deux aéroports internationaux de Maya Maya à Brazzaville et Ndjili à Kinshasa ; les réseaux routiers et ferroviaires de part et d’autre du fleuve Congo ; le corridor de navigation fluviale. A cela s’ajoute le projet de développement des deux zones économiques spéciales en gestation dans les localités voisines de Maloukou, aux  extrémités du pont ».

Martin Kam

LAISSER UN COMMENTAIRE