BENNY MORE, un des pères de la musique Afro-Cubaine, d’origine Congo.

0
141
BENNY MORE

Pour mieux comprendre la musique des années 50 ou des années d’or qui apparait comme à l’apogée de la vie musicale cubaine, il faut vous faire découvrir Benny More qui a fait la gloire de la musique Afro-cubaine (aujourd’hui Salsa).

Le qualificatif d’âge d’or de la musique cubaine avec à sa tête Benny More, d’origine Congo, n’est à l’évidence pas usurpé.

Jeune troubadour inconnu, à la recherche d’un avenir meilleur arrive en 1943 à la Havane en provenance de Santa Isabel de las Lojas. Bartolomé Maximiliamo More Benitez, deviendra célèbre sous le nom de BENNY MORE.

La chance ne sourit au chanteur qu’en 1945, deux ans après son arrivée. Le grand Miguel MATAMOROS remarque Bartolomé et décide illico de l’intégrer dans son groupe « Bocanao ». Avec Ciro Rodriguez, Rafael Cueto et Miguel Matamoros en personne.

Bartolomé enregistre ses premiers disques pour le label RCA Victor avant de faire partie des orchestres de Rafael Paz, de Lalo Montane, puis intègre finalement l’orchestre d’un autre cubain, le pianiste Damaso Perez Prado, l’inventeur controversé du fameux « Mambo ». Grâce aux disques enregistrés pour le label RCA Victor, PEREZ PRADO et BENNY MORE deviennent des figures de tout premier plan.

Sa vie et sa carrière artistique seront rapides et agitées. Benny More était un homme simple, humble et immensément populaire qui n’hésitait pas à combattre les préjugés et les conventions sociales injustes ou dépassées.

Le 19 Février 1963, Benny More meurt à 43 ans, et entre directement dans la légende. Plus de deux cent mille personnes se massent sur le parcours suivi par son cercueil, le peuple lui accordant ainsi des funérailles nationales pour un dernier vibrant hommage.

Il est enterré au son d’un rite « mayombero » d’origine Bantu, joué par la Sociedad de los Congos de son quartier natal de la Guinéa.

LAISSER UN COMMENTAIRE