Bénin : la culture sous film polyéthylène accroît la production d’ananas

0
697
La production d’ananas double grâce au film polyéthylène.

L’introduction du film polyéthylène dans le processus de production d’ananas offre un meilleur rendement

Le Bénin a vu sa production d’ananas doubler grâce au film polyéthylène, a affirmé la Banque mondiale (BM). L’introduction d’une nouvelle technique de production à partir du film polyéthylène a permis à des producteurs béninois d’ananas d’accroître considérablement leurs rendements, a noté l’institution internationale financière.

« Dans les trois principales zones de production d’ananas au Bénin, 144 producteurs ayant adopté cette technique ont vu leur rendement passer de 35 à 70 tonnes d’ananas par hectare »,  a constaté l’agence onusienne.

L’organise cite en exemple Agbodjèdo dans la commune de Zè, où l’expérience de Daniel Koudessa et ses six associés de la coopérative villageoise de producteurs d’ananas a été une réussite. « Grâce à un financement de 13,2 millions de francs CFA provenant du Projet d’appui à la diversification agricole (PADA), ils ont expérimenté la technique de production d’ananas à partir d’un film polyéthylène sur un hectare de culture », a indiqué la BM dans un communiqué.

« En recouvrant leurs champs de film polyéthylène, les agriculteurs parviennent à maintenir l’humidité du sol en toute saison et à réduire ainsi la consommation d’eau pour l’irrigation et leur besoin en main-d’œuvre », a expliqué la BM.

Selon la Banque mondiale, « la forte implication des associations citoyennes a permis à la société civile de suivre ces projets agricoles, notamment en vérifiant la réalisation des investissements et en s’assurant que ces nouvelles pratiques soient diffusées au sein des organisations paysannes ».

LAISSER UN COMMENTAIRE