Beat Assailant fait sensation à Casablanca

0
950
Beat Assailant sur la scène Place Rachidi, à Casablanca - Maroc.

C’est un artiste américain de renom installé à Paris qui s’est produit samedi soir sur la Place Rachidi, à Casablanca. Beat Assailant, c’est de lui qu’il s’agit, a offert au public un show d’une rare beauté devant des milliers de festivaliers en liesse. Un merveilleux voyage dans le monde hybride de l’artiste au flow percutant qui a visiblement séduit les Casablancais dont de nombreux amateurs de musiques urbaines.
Très détendu, comme à son habitude, le chanteur proposait ce soir-là des morceaux aux sonorités variées, mêlant funk, pop, soul et rock. Avec en toile de fond du jazz. Un mélange des genres magistralement orchestré par une dizaine de musiciens puis servi à des festivaliers à la fois impressionnés et charmés.
Rappeur de renom, Beat Assailant se fait connaître du grand public grâce à « Hard twelve », son premier album solo sorti en 2005. Trois ans plus tard, « Imperial pressure » est dans les bacs. Nous sommes en 2008. « Album hybride », le nouvel opus, combine plusieurs genres musicaux à la joie des fans qui apprécient ce savant cocktail de funk, rock, soul et pop.
L’année suivante, le rappeur américain enregistre un nouvel opus aussi riche que varié, « Rhyme space continuum ». Dans cet album, l’artiste qui tient à briser les frontières stylistiques se distingue par des pirouettes verbales d’une grande portée.
Autant dire que les Casablancais avaient rendez-vous avec un artiste d’exception aux multiples influences. Un chanteur à la prestance naturelle qui a enflammé la Place Rachidi, allant jusqu’à descendre de la scène pour mieux apprécier la joie du public et offrir la dernière énergie de la soirée à des festivaliers très enthousiastes.
Etendard marocain à la main, Beat Assailant a remercié ce public très réceptif et chaleureux avant de lui gratifier un dernier morceau, comme pour terminer en beauté la soirée. Décidément, le chanteur n’a pas encore fini de surprendre le public.
Quelques minutes plutôt, le groupe de fusion marocain Sahara Génération ouvrait le bal de cette soirée haute en couleurs. Composé de sept musiciens, le groupe gadiri a confirmé tout le bien que l’on dit de ses prestations. Officiant dans un style mêlant des sonorités marocaines et occidentales comme le raï, blues, jazz, reggae et chaâbi, les musiciens de Sahara Génération ont tout donné ce soir-là. Très heureux, le public a longuement dansé et crié sa joie comme pour remercier ces jeunes talentueux musiciens.
Soulignons que les deux ensembles se produisaient dans le cadre de la sixième édition du Festival de Casablanca, organisée par l’Association Forum Casablanca en partenariat avec la wilaya du Grand Casablanca, le Conseil de la ville, le Conseil de la Région et le Conseil préfectoral du Grand Casablanca. Et dont la clôture a été marquée, dimanche soir, par un spectacle de feux d’artifices organisé sur la Corniche d’El Hank.

LAISSER UN COMMENTAIRE