La Directrice de l’environnement et des ressources naturelles à la Banque mondiale, Julia Bucknall, a effectué, le 17 mars 2017, une visite de travail à Brazzaville, rapporte un communiqué de presse parvenue à la rédaction de PagesAfrik.

Au cours de son bref séjour dans la capitale congolaise, Mme Bucknall a rencontré les autorités congolaises, à savoir, le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba et les ministres Rosalie Matondo de l’économie forestière, du développement durable et de l’environnement et Ingrid Olga Ebouka Babakas du Plan, de la Statistique et de l’intégration régionale, pour discuter avec elles de l’agenda du Projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+), et des réformes qui permettraient à la République du Congo d’accéder aux fonds de 114 millions de dollars américains pour lesquels le pays s’est pré qualifié.

Cette visite qui intervient quelques jours après la signature le 09 mars à Oyo, de l’accord de création du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, donnera l’opportunité de discuter de cet autre ambitieux projet de développement durable de la région. En effet, la gestion durable des forêts et des ressources en eaux sont étroitement liées et peuvent assurément devenir le moteur d’une économie verte et bleue régionale.

Julia Bucknall a travaillé dans toutes les régions du monde sur les opérations et les connaissances en matière d’environnement, de gestion des ressources en eau, de changement climatique et d’énergie. Elle a étudié à l’Université de Cambridge et au Massachusetts Institute of Technology (MIT), où elle a obtenu un Master en politique et planification environnementales.

LAISSER UN COMMENTAIRE