Arts plastiques: George Lapassade dans la palette de Claude Senouf à Paris

0
143

Sur le thème “Orhodoxie et transgression”, l’artiste-peintre marocain Claude Senouf expose ses oeuvres récentes en clin d’oeil au philopsophe et sociologue français George Lapassade (1924-2008) à l’Univesité Paris 8 Saint-Denis.

Cette exposition s’inscrit dans le cadre des journées intitulées «Georges Lapassade, une pensée et des pratiques pour aujourd’hui».  

Les cimaises de l’Université Paris 8 Saint-Denis abritent les dernières oeuvres de l’artiste-peintre Claude Senouf en rapport avec l’oeuvre et le parcours de George Lapassade notamment son travail ethnographique à Essaouira.

Organisée par le Centre de recherche interuniversitaire Expérience Ressources Culturelles Éducation (EA 3971), Université Paris 8 Saint-Denis, cette exposition dont le vernissage aura lieu ce soir, se poursuit toujours au même endroit. 

Les travaux de Claude Senouf, parfait connaisseur de George Lapassade,  s’annoncent comme une effervescence de sensations renouvelées et chargées de charme. Au fil du temps, l’artiste-peintre se crée un univers d’émotions matérialisées par des couleurs et des formes. Il s’appuie sur son propre terrain fertile en thèmes et en sujets et fait appel à l’imagination, son précieux outil, lui accordant le premier rôle et l’autorisant à s’ébattre en toute liberté et fantaisie. Il fait confiance également à ce riche substrat de matières variées qui couvent en lui dans les tréfonds de sa psyché et qui est fait de souvenirs, d’expériences marquantes, de rêves, de cauchemars, d’idéaux, de toute une symbolique personnelle.

Voici comment s’opère la magie de son travail. “La création renvoie à Œdipe et constitue elle-même un sur-Œdipe. Dans le silence bruissant de la nature ou dans le fracas tonitruant de la ville». «Il s’agit donc d’un rapport à l’autre sublime et une tentative inconsciente ou consciente  de substitution globale à la séduction. Mille rêves et mille transgressions!», confie Claude Senouf à ce propos.

Tout cela se bouscule sur la toile en voisinages inattendus, suscitant chez le spectateur la surprise et le questionnement. Le rapprochement est tantôt éloquent, tantôt obscur, jusqu’à ce que l’effort soit fait de se laisser inviter dans cet univers et de s’en imprégner. Surtout en ce qui concerne la responsabilité de la forme dans l’apparition du style. Il est question dans ses tableaux de modifier les apparences en vue de l’expression. Il bouscule, malmène et renverse le sens commun des choses pour arriver à leur signification profonde. Ce qui explique la ferme volonté de Claude Senouf  de ne jamais s’en tenir des explications superficielles et d’aller plutôt au- delà des vues conventionnelles vers des réalités intérieures.

Ainsi, le songe qui s’avance de prime abord masqué offre soudain alors le visage du réel. D’où la consistance de son œuvre qui communique avec toute l’humanité sans rester une digression dans l’histoire. En attestent ses œuvres récentes qui sont en somme à l’image de la palette riche de cet artiste qui a depuis toujours inscrit son œuvre dans un processus favorisant l’évolution des mentalités, de la réflexion et donc de la spiritualité.  Et ce n’est pas le philosophe et sociologue français George Lapassade qui nous dira le contraire sur l’oeuvre de ce plasticien inspiré: «La rencontre des monothéismes n’a pas réussi à effacer les traces de cultes plus anciens. Claude Senouf voulait retrouver, par une sorte de dérive maîtrisée, un monde de totems surdéterminé par l’effort de l’imaginaire et habité de fantasmes originaires. Le bonheur quotidien du culte de la mer et de la terre rouge qui resurgissent constamment pour rappeler par une sorte de fièvre soudaine explosant au milieu de plages de calme une hâte d’exister par laquelle la modernité vient séjourner au milieu de la tradition». 

C’est dire qu’en somme, les œuvres de ce plasticien chevronné  resteront le lieu d’inspiration pour son public grâce à ses différentes relectures et analyses à travers lesquelles il réussit à produire des tableaux différents allant du simple lecteur et au plus érudit des critiques. Son expérience demeurera au fil du temps un travail riche de recherches et ouvert à toute interprétation au fur et à mesure que la vie elle-même se renouvelle de jour en jour, car le mérite de Claude  Senouf  réside dans sa découverte de la vie tout en nous invitant à la découvrir ensemble. 

L.M.

LAISSER UN COMMENTAIRE