Armand Mavinga Tsafunenga : « L’ancien Congo n’a pas commencé avec Joseph Kabila, mais doit se terminer avec lui »

Le Président de 3C-RDC entend être une solide charnière entre l’ancien Congo et le nouveau Congo

0
1377
Armand Mavinga Tsafunenga, le Président de la Coalition pour le changement en République démocratique du Congo (3C-RDC).

« Un grand visionnaire est un missionnaire politique et non un fonctionnaire politique qui s’éternise inutilement au pouvoir », a déclaré Armand Mavinga Tsafunenga.

Le Président de la Coalition pour le changement en République démocratique du Congo (3C-RDC) estime qu’une grande vision doit être accompagnée d’une mission. Ainsi, précise-t-il dans un entretien accordé à la chaîne de radio Réveil FM International, sa vision est de bâtir le Grand Congo du XXIème siècle.

Concrètement, « il s’agit d’une vision d’une vraie Renaissance du Grand Congo », poursuit-il. Et d’ajouter : « ma mission est d’être une solide charnière entre l’ancien Congo qui se termine avec Joseph Kabila et le nouveau Congo qui débute bientôt sous ma présidence ».

A l’entendre, sa mission est donc de jeter les bases du Grand Congo du XXIème que la jeunesse et les générations futures continueront de bâtir.

Ceci dit, Armand Mavinga Tsafunenga assure qu’il ne fait pas la politique par rapport à Joseph Kabila et que c’est depuis le 11 juillet 1991 à 13h00 qu’il a décidé de s’engager pour son peuple et son beau pays.

A ce propos, le leader politique rappelle que  l’ancien Congo n’a pas commencé avec Joseph Kabila. En revanche, pense-t-il, il « doit se terminer avec lui, car son régime représente le point culminant de descente en enfer de notre peuple et de notre magnifique pays en tant qu’héritage de Dieu ».

Comme dans chacune de ses interviews, le Président de 3C-RDC ne se lasse pas de répéter qu’«il faudra mettre fin au tennis politique injuste, inefficace et inadapté en vigueur dans notre pays depuis le 24 avril 1990 ».

Le leader politique ne cesse non plus d’appeler à une transition exceptionnelle qui, selon lui, s’impose pour la mise en place d’une vraie démocratie du « Muntu ».

Selon lui, « cette transition devra jeter les bases du Grand Congo du XXIème siècle attendu dans le concert mondial des nations libres, démocratiques et prospères ». Et de préciser que la démocratie du Muntu, être humain par excellence dans notre culture, est avant tout une approche spirituelle qui n’est pas liée à une forme physique.

Armand Mavinga Tsafunenga, rappelle que dans « Muntu », il y a « Ntu » qui signifie la tête dans les langues congolaises comme le Kikongo. Ainsi, affirme-t-il, « la tête appelle donc le génie de l’être humain, le génie de notre peuple. Grosso modo, il nous faut donc une mobilisation populaire inédite autour de notre vision d’une transition exceptionnelle sans Mr Joseph Kabila ».

LAISSER UN COMMENTAIRE