Appel à candidature 2019 : concours d’entrée au Master régional en Gestion intégrée des environnements littoraux et marins (GIELM)

0
334

Appel à candidature pour le recrutement au cycle M1 du Master GIELM porté conjointement par l’Université de Douala (Cameroun), l’Université Omar Bongo (Gabon), l’Université des Sciences et techniques de Masuku (Gabon) et l’Université de Yaoundé I (Cameroun). Date limite de dépôt des dossiers : 23 septembre 2019.

Le Master GIELM est une formation régionale pluridisciplinaire, ouverte aux ingénieurs et aux étudiants des filières des sciences fondamentales, de la vie et de la terre, humaines et sociales, économiques et juridiques. Son objectif est de former des cadres de haut niveau qui pourront s’engager sur des métiers divers, incluant la recherche scientifique, l’aménagement et la gestion, l’audit environnemental et la conservation des écosystèmes. L’Institut de recherche pour le développement (IRD), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) du Gabon sont partenaires du Master GIELM.

Le présent appel à candidature concerne le concours sur études de dossiers (convention entre les 4 universités), pour le recrutement de 40 étudiants en  1ère année du Master GIELM au titre de l’année académique 2019/2020, au centre unique de Douala. La répartition du nombre de places est fixée ainsi qu’il suit :

  • Aménagement des environnements littoraux et marins : 10 places
  • Évaluation et Audit des environnements littoraux et marins : 10 places
  • Conservation des écosystèmes littoraux et marins : 10 places
  • Recherche et développement dans les environnements littoraux et marins : 10 places.

Les candidats doivent être âgés de quarante-cinq (45) ans au plus au 1er janvier de l’année du concours. Les candidatures sont soumises en ligne à l’adresse mastergielm@gmail.com ou infos.ish@univ-douala.com ou contact@ish.cm au plus tard le 23 septembre 2019.

Le Master GIELM est ouvert aux étudiants camerounais, gabonais, ou toute autre nationalité, titulaires des diplômes d’ingénieurs des travaux, de Licences en Mathématiques, Environnement, Physiques, Chimie, Géoscience, Biologie, Géographie, Océanographie, Sciences humaines et sociales, Droit, Biochimie, Gestion de l’eau ou tout autre diplôme admis en équivalence par le ministère camerounais de l’enseignement supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE