An 60 du Congo : Les poétesses et poètes congolais appelés à produire un chant inédit

0
264
Source ph: Radio-canada

Les poétesses et poètes congolais vivant au Congo ou résidant à l’étranger sont appelés à produire un chant inédit qui porte sur ce que dit leur rêve pour le Congo. Rêve de liberté, rêve d’unité et de solidarité, mais aussi rêve de prospérité et d’harmonie pour l’avenir, rapporte la note conceptuelle publiée par l’Institut Afrique Citoyennetés-Sylvère Arsène Samba (IAC-SAS), le 7 mars 2020 à Brazzaville.

Les poètes vont à cet effet s’investir pour l’An 60 de la République du Congo, en formulant des chants, des images et des métaphores qui interrogent le réel dans toute sa complexité dans une anthologie libre intitulée «An 60, Congo orient solidarité/Ce que dit le rêve des poètes». De même, ils vont questionner l’insurrection de la conscience sociale autant que civique profondément désireuse d’une nation de justice, de paix et de démocratie durable.

Ainsi, ce projet de libre anthologie construit autour du concept de célébration poétique solidaire, lucide et prospective, est ici proposé par la Bibliothèque de liaison des poètes (Blp). Il postule à participer d’abord à la halte critique nécessaire pour toute aventure humaine de 60 ans d’âge, ensuite à la refondation des sentiments d’altérité et d’amour comme lien organique avec notre géographie en mutation au cœur du Bassin du Congo, enfin également, à la quête insoumise de nouvelles formes de projection dans le futur, d’un dialogue novateur ouvert avec l’avenir et le cosmos.

De manière pratique, les contributions sont volontaires et seront envoyées aux coordonnateurs du projet par voie électronique pour en faciliter la disponibilité et la publication. Chaque créateur aura le droit de proposer 3 à 6 pages de textes poétiques inédits retenus par un comité de lecture à désigner et à mettre en place ultérieurement. De plus, « chaque œuvre proposée doit, de manière impérative, être accompagnée d’une notice biobibliographique suffisamment informative de l’auteur».

La réception des manuscrits sera close le samedi 20 juin de la même année. Les textes sont à adresser au docteur Jean Blaise Bilombo Samba (jbbilobo@gmail.com).  

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE