Alphonse Chardin N’Kala : «Ce foutoir est pourtant mon pays»

0
275
Alphonse Chardin N'kala

Alphonse Chardin N’Kala, écrivain congolais et directeur départemental du livre et de la lecture publique, a présenté et dédicacé, le 16 février 2017 à Brazzaville, son roman intitulé «Ce foutoir est pourtant mon pays», publié pour la première fois en 2013 aux Editions Edilivre, en France, et réédité en 2016 par les Editions «Les Lettres Mouchetées» à Pointe-Noire (Congo-Brazzaville), avec 216 pages éclatées en 29 chapitres.

L’auteur raconte l’histoire d’une une jeune femme nommée Mongalé qui regagne Bathi batuko, son pays natal, après un long exil. Au détour d’une rue, elle retrouve le fils de son frère, Prince, seul survivant de la famille. Mongalé et son neveu rassemblent leur énergie pour survivre. Ils parviennent à maintenir active la flamme de leur affection pour leur pays malgré leur martyre.

Selon l’écrivain Obambe Ngakosso qui en a assuré la présentation, l’écriture de M. N’Kala fonde sa force dans un style simple. «Dans un style limpide, l’auteur a construit un texte violent pour mieux évoquer les violences faites aux femmes».

Le critique littéraire et enseignant à l’Université Marien Ngouabi (UMNG), Dieudonné Moukouamou Mouendo, a dit en substance que l’auteur a réalisé une satire contre la violence en illustrant le tableau d’une société déshumanisée qui rappelle l’histoire du bourreau et de la victime. Il a souligné qu’Alphonse Chardin N’Kala recourt à des symboles pour susciter des images fortes qui rendent davantage réaliste son texte.

L’auteur en ce qui le concerne, a présenté son roman comme une quête d’espérance en dépit du martyre de ses deux personnages centraux tout en recommandant une lecture dénuée de toute allusion aux crises sociopolitiques congolaises. «Ne lisons pas ce livre en pensant au Congo, autrement nous nous égarerons dans de vaines interprétations», a-t-il indiqué.

Passionné de culture,  Alphonse Chardin N’Kala a déjà à son actif littéraire «Elégie Mayombe, compassion», une anthologie de poésie éditée en 2012 aux Editions LMI ; «Le cri intérieur», un recueil de poèmes paru en 2013 aux Editions Souvenirs, à Porto-Novo (Bénin). Il a coécrit «Pour Edith», un recueil de poèmes en hommage à Edith Lucie Bongo Ondimba, publié aux Editions L’Harmattan-Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE