Agriculture commerciale : signature d’un accord de financement entre le Congo et la Banque Mondiale

L’institution de Bretton Woods financera le PDAC à hauteur de 60 milliards de FCFA

0
1298
Le directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Congo, Ahmadou Moustapha Ndiaye, et le ministre congolais des Finances et du Budget, Calixte Nganongo.

La Banque mondiale financera le projet d’appui au développement de l’agriculture commerciale au Congo (PDAC) à hauteur de 100 millions de dollars américains (soit 60 milliards de FCFA), selon l’accord de financement conclu récemment à Brazzaville entre le Congo et l’institution de Bretton Woods.

Etalé sur une période de 5 ans (2017-2022), cet accord de financement a été signé par le directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Congo, Ahmadou Moustapha Ndiaye, et le ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, représentant le gouvernement, a indiqué le ministère des Finances et du Budget dans un communiqué, soulignant que le PDAC sera exécuté dans les 12 départements que compte le Congo.

Appelé à prendre le relais du projet de développement et de réhabilitation des pistes rurales (PDARP) clôturé le 30 avril dernier, ce nouveau projet vise « l’amélioration de la productivité des agriculteurs et l’accès aux marchés de groupes de producteurs, ainsi que les micro, les petites et moyennes entreprises (MPME) agro-industrielles dans les zones sélectionnées », a expliqué le ministère.

Le PDAC vise également « l’amélioration des infrastructures publiques et du climat des affaires pour l’agriculture commerciale ; le renforcement des capacités institutionnelles pour l’appui à cette agriculture et l’intervention en cas d’urgence ou de catastrophe », a-t-il relevé assurant que ce projet va encourager les agriculteurs à commercer les produits de leur activité, au lieu de se limiter à l’autoconsommation.

Selon le ministère, il devrait impacter 500.000 personnes selon le cadre de résultat, 700 groupements et 50 PME, attend appris.

LAISSER UN COMMENTAIRE