Afrique du Sud : le rappeur congolais Godkingz à l’affiche avec « Biso nde bango te »

0
612
Godkingz

Les choses bougent du côté de Cap Town, en Afrique du Sud. Alain Junior Youlou alias Godkingz nous annonce la sortie prochaine d’un nouvel album, accompagné d’un DVD de sapologie, qui promet monts et merveilles.

Le rappeur congolais et Fiston Morton, le producteur du nouveau bijou sonore et membre de l’équipe de l’émission « Maxi Parade » (qui traite de la Sape en Afrique du Sud), viennent en effet de créer un nouveau concept dénommé: « Biso nde bango te » (traduire: “Désormais, c’est nous et non eux”). Objectif: «exhorter les Congolais à plus de patriotisme et les encourager à soutenir l’art du pays », précise-t-on.
« Biso nde Bango » est le premier titre du nouvel opus. Un morceau construit autour d’une musique typiquement rap hardcore avec un lyrique mixant lingala et anglais.
Installé à CapeTown, Godkingz n’a pas échappé à l’influence de la culture sud-africaine et particulièrement celle de sa ville d’accueil que l’on retrouvera dans certains titres. Puisqu’il a décidé de rapper en afrikaans et xhosa, deux langues parlées à Cap Town, à travers le titre “Awe Awe my bro”. Un clin d’œil aux jeunes de la rue de cette grande cité.
Autre titre au parfum sud-africain: “Mbangu Mbangu”. « Un mixer house music qui est un genre sud africain avec du coupe décale », nous explique-t-on. Ce titre est le fruit d’une collaboration avec son jeune et talentueux frère Affirme Avantage.
Il est à souligner que le nouvel opus fait aussi un clin d’œil à un artiste bien connu de la scène congolaise auquel est resté attaché le rappeur. Il s’agit de feu Rapha Boundzeki dont la chanson culte “Corps de Dia” et l’intitulé “Matalana ba sa”, a été reprise en version rap de la chanson culte de Rapha Boundzeki.
Godkingz, qui ressuscite ainsi la musique de Rapha Boundzeki tout en apportant une part de créativité, est le premier artiste congolais à rapper sur une musique du défunt.

« Kotisa yo », dernier titre, est un parfait croisement entre coupé décalé et ndombolo, bercé par la guitare solo de Ilus, un ancien guitariste du groupe Wenge Musica Maison Mere de Werason.
« Le paramètre langue a été vraiment analysé et accentué afin qu’il marie vraiment le concept BISO NDE BANGO TE, qui signifie aussi parallèlement promouvoir tout ce qui concerne les languesvernaculaires du Congo », précise l’artiste.
Précisons qu’un DVD de sapologie accompagne cet opus. On y trouvera l’interview de Godkingz autour de son nouvel opus et du DVD « BISO NDE BANGO TE », des vidéos clips des chansons « Matalana ba sa » et « Kotisa yo » ainsi qu’un bonus où lessapeurs congolais de Cape town s’exhibent vestimentairement et verbalement.
Notons que l’album bénéficie d’une importante compagne marketing grâce notamment à l’appui d’ExibaBedel, journaliste de l’émission Studio Mix International à la Drtv; HansBitemo, un spécialiste en marketing et advertising et Marvel Mackaya, influente personnalité attachée au musicien Doudou Copa et consultant en matière fiscale, publicitaire et stratégique.
Natif du Congo Brazzaville, Godkingz connaît ses premiers succès avec des chansons rap telles que « Gladiator Rhymin » et « The Time en collaboration », fruit d’une collaboration avec des artistes américains et colombiens, au sein de son labelrap indépendant crée en 2010 avec son frère Prince Youlou.
Après deux albums « The Konspiracy Files Lp » et « Da Black Barbarian Mixtape », réalisés dans un style underground américain, le jeune rappeur part à la conquête du grand public congolais. Il décide alors de créer une nouvelle plateforme artistique en croisant le rap avec des genres musicaux variés tels que le Coupé Décalé, le Ndombolo, la House music et le Hip Hop.
La sortie de l’album et du DVD est prévue pour le 18 mai.

LAISSER UN COMMENTAIRE