Qui est à l’origine du « Sebene » dans la musique congolaise ? Sa notation musicale ?

1
1822

Si la Rumba constitue l’élément de base de la musique congolaise moderne, elle obéit depuis ses origines à une structure essentiel qui doit lui donner la chance d’être pertinente et de lui faire porter au mieux son message par la chanson. La structure de la chanson étant en effet sa colonne vertébrale.

Contrairement à la structure universelle dans laquelle s’enchaînent les couplets et les refrains, dans la rumba on compte outre les couplets et le refrains, le « Sebene »

Ces trois éléments constituantes biens distinctes ont pour rôle :

Le couplet :

Dans une chanson, le couplet est l’une des deux structures mélodiques constitutives se déroulant en alternance avec le refrain et dont la principale caractéristique est de présenter des paroles différentes à chaque nouvelle exposition, ce qui permet de faire évoluer le contenu du récit.

Le Refrain

Un refrain est la répétition régulière de paroles d’une même chanson. En principe, les différents refrains d’une même chanson possèdent non seulement les mêmes paroles, mais aussi la même mélodie. Dans une chanson, les refrains alternent habituellement avec les différents couplets

Le « Sebene »

Dans l’exécution d’un morceau de la  rumba , et après les couplets et les refrains de la chanson, s’enchaîne une phase musicale dynamique et dominante qui va permettre pendant un long moment les  guitares solo et  rythmique sur un long tempo.

Le « Sebene » est généralement  situé vers la fin de la chanson, il est assez caractéristique car il correspond à un changement, à une rupture qui permet de relancer l’attention du danseur ou de l’auditeur. Il permet également de mieux rebondir sur un couplet ou un refrain. A ce titre, les accords du « Sebene » sont différents de ceux du reste de la chanson.

Qui est l’auteur du  « Sebene » ?

Antoine Kasongo et son groupe Odéon Kinois, est le premier musicien qui a eu le mérite de lancer en 1947 aux éditions Olympia, une forme toute spéciale et particulière de musique de divertissement, en introduisant le « Sebene », qui est une répétition successive d’un certain nombre de notes, dont l’accent est mis sur la guitare rythmique. Fort heureusement, car les cuivres sont ici de la partie.

Antoine Kasongo, guitariste, saxophoniste,  fit de son orchestre à cuivre le premier de Kinshasa, par la qualité de ses musiciens et de la discipline qu’il sut leur imposer. Son œuvre claire, équilibré, d’une grandeur chaude, est l’image de l’art de son temps. Le propos d’Antoine Kasongo est de bâtir une somme musicale tendant  constamment à la perfection. Aidé en cela par un talentueux guitariste « hawaïen »  Zacharie Elenga « Jhimmy »,  il a produit en 1949 aux éditions Ngoma, des disques les plus marquants de l’époque, et dont les chansons « libala liboso se sukali », Baloba balemba », « Naboya ki kobina », « Se na mboka », etc,  sont parvenues à traduire une nouvelle fois cet univers à la fois sympathique et merveilleux, avec sa poésie particulière.

Certes, l’un des meilleurs « sebene » de 1948 on le doit au duo Wendo/Bowane dans la célèbre chanson « Marie-Louise ». Notons aussi que dans le genre musical « Soukous » ce sont les couplets et le « sebene » qui prédominent. Disons même que le « Sebene » est présent du début à la fin du morceau, en alternance avec les couplets ou avec les dédicaces des « Atalaku » (chanteur-animateur). C’est le cas dans les styles : Diblo Dibala, Dally Kimoko…

La notation musicale  du  « Sebene » ?

Guy Léon Fylla est connu comme le  musicien, qui  a défini par notation le « Sebene », une trouvaille inédite d’Antoine Kasongo de l’Odéon Kinois.  En effet, le « Sebene » qui est une forme rythmique,  toute spéciale et particulière de l’exécution de  la rumba  congolaise est  en fait, la déformation de « Seven » en anglais, ou « Sept » en français. (C’est donc une répétition successive d’un certain nombre de notes pendant le passage de 2 accords : Fondamental et Accord de 7ème « Seven ». Ainsi pour le ton de Do, les notes seraient : Fondamental : Do Mi Sol :

– Accord de 7ème : Sol

– Octave inférieur : Fa Sol…

1 COMMENTAIRE

  1. Merci cher ami.tu as s bien fait de t’installer en Europe où tu as de meilleures conditions de travail pour tes recherches .

LAISSER UN COMMENTAIRE