A la Jeunesse congolaise : M. Sassou Nguesso représente le soleil qui se couche

0
1226

TRIBUNE. Les jeunes congolais d’aujourd’hui représentent l’une des premières générations à connaître une vie plus pauvre que celle de leurs parents. Une jeunesse qui vit dans la misère et la pauvreté ne peut en aucun cas être l’avenir du Congo, contrairement au message véhiculé par ceux qui, en 40 ans de pouvoir, sont à l’origine du phénomène « bébés noirs » et de la misère des jeunes.

Notre pays n’a pas besoin d’une jeunesse idolâtre et suiviste qui passe ses journées à suivre des personnes productrices de la souffrance du peuple. Le Congo a besoin d’une jeunesse active qui s’assume et qui s’affranchit de la servitude et de l’influence des modèles qui ont échoué ; une jeunesse qui jette par-dessus bord les préjugés et les codes du militantisme idiot. Le droit à l’erreur existe et vous avez droit à une nouvelle chance.

La jeunesse congolaise ne peut pas suivre aveuglement un pouvoir qui excelle dans la confiscation des libertés individuelles et au dévoiement de notre démocratie.
M. Sassou Nguesso Denis qui a volé le rêve de notre jeunesse a fait perdre à notre pays son ambition de cohésion nationale et de progrès social.

Je demande à la jeunesse du parti au pouvoir qui hésite encore, à quitter ce navire ivre qu’est le PCT, et de refuser d’être de pathétiques et misérables pantins d’un mégalomane déchu, qui n’a aucun projet pour vous.

C’est votre devoir de défendre une certaine conception de l’humain et de la vie en société, et d’avoir l’envie de vous impliquer dans le renouveau démocratique de notre pays.
Si M. Sassou Nguesso Denis est le soleil qui se couche, vous devez être celui qui se lève.

L’envie d’écrire l’histoire ne suffit plus. Votre engagement et votre motivation doivent être le moteur qui vous conduira à réaliser le rêve d’un Congo libre et prospère.

Je m’engage à être ce guide qui donnera à notre jeunesse les outils nécessaires qui lui permettra de redevenir l’espoir d’une nation qui sombre peu à peu dans le chaos et la ruine.
Ensemble, pour un Congo uni, libre et prospère. Plus jamais sans nous. Que Dieu bénisse le Congo.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen « Bougeons-Nous »

LAISSER UN COMMENTAIRE