4 manières de défiler autrement pour le 14 juillet

0
206

Le 14 juillet, c’est la fête nationale de la France ! Célébrée avec le fameux défilé militaire sur les Champs Élysées ainsi que des feux d’artifices tirés dans la soirée, cette fête est l’occasion de se rappeler du chemin parcouru depuis la prise de la Bastille jusqu’à nos jours.

Pourtant, après plus d’un siècle à fêter le 14 juillet toujours de la même façon, nous avons décidé de vous proposer quelques alternatives et modifications à ce défilé si bien huilé.

1- Et si on rendait le 14 juillet éco-responsable ?

Sauver la planète : un combat national

[Voix off sur fond d’hymne national] : « Lorsqu’en période de grand trouble et de famine le peuple s’est soulevé pour renverser la monarchie en 1789, la France s’est découverte solidaire et forte dans l’adversité. Plus de 200 ans plus tard, à l’heure de la crise écologique et alors que toutes les sociétés humaines doivent fournir des efforts pour modifier leurs industries et la consommation énergétique, notre pays décide de marquer son engagement unanime pour cette cause en transformant profondément les célébrations du 14 juillet.

Décision a été prise de n’intégrer aucun véhicule à carburant fossiledans le défilé de cette année afin de ne plus participer à la pollution de l’air en ville. Les avions seront également laissés aux hangars et la patrouille de France a renoncé de bon coeur à son prestigieux numéro de vol.

Mais le gouvernement a souhaité aller plus loin !

Tous les invités de la tribune présidentielle devront se déplacer en voiture électrique pour minimiser l’impact polluant de leurs déplacement au cours des célébrations et les dignitaires étrangers seront logés exclusivement dans des hôtels labellisés éco-responsables. Un appel à l’adoption de bonnes pratiques de consommations alimentaires et énergétiques à partir de ce 14 juillet a été lancé à toute la population pour s’unir dans un effort commun.

Enfin, les réseaux de transports en commun de toutes les grandes agglomérations, ainsi que la SNCF, ont décidé de témoigner de leur soutien à cette décision éco-responsable en rendant gratuits tous les trajetsréalisés ce 14 juillet. Les familles qui souhaitent se déplacer pour assister au défilé pourront ainsi se passer de la voiture, éviter les embouteillages et quand même profiter du spectacle ! »

Dans la réalité : un défilé militaire polluant

Un tel effort pour que, sur cette journée au moins, soit passé un message de responsabilisation vis-à-vis de nos pratiques de consommation… Il est bon de rêver à ce jour où le 14 juillet sera un exemple d’événement public éco-responsable, car pour l’heure c’est loin d’être le cas.

Il est bon de rêver à ce jour où le 14 juillet sera un exemple d’événement public éco-responsable, car pour l’heure c’est loin d’être le cas.

Cette année, pour le défilé militaire qui aura lieu à Paris, il faudra compter 67 avions et 40 hélicoptères pour la parade aérienne ainsi que 196 véhicules à terre qui défileront sur 1200 mètres d’avenue. Ne vous méprenez pas, chaque année nous sommes parmi les premiers à trouver impressionnants le passage des célèbres avions Rafale dans le ciel, le vrombissement des hélicoptères Tigre et l’énorme artillerie de l’automoteur CAESAR. Mais si le prix à payer pour pouvoir observer ces appareils ultra performants est un pic de pollution que nos poumons se prendront de plein fouet à chaque inspiration, nous préférons encore nous passer du spectacle (oui, nous utilisons le Nous de majesté).

Pour être plus précis, voilà un exemple concret : la patrouille de France est composée de 9 avions de chasse Alphajet. Un seul de ces engin consomme déjà 700 à 800 kg de kérosène par heure, quand il n’est pas en haute altitude. Ce sont donc au minimum 7 200 kg de carburant qui seront consommés dimanche rien que pour tracer les couleurs de la France dans le ciel.

À cela s’ajoute tout ce que vont émettre les véhicules pendant le défilé mais aussi avant (pour se rendre sur place et répéter le circuit) et après (en rentrant à la base), ainsi que la pollution automobile des personnes venues sur place pour célébrer en live et prises dans les embouteillages créés par l’événement.

En poussant le raisonnement plus loin, ce sont aussi des litres d’eau consommés pour faire briller tous les appareils qui défileront. Petit énoncé de problème mathématique, rien que pour vous : s’il faut en moyenne 200 L d’eau pour nettoyer une voiture citadine de taille moyenne et qu’un char Leclerc fait un peu plus de deux fois la taille d’une voiture, combien de litres faudra-t-il pour briquer le blindage de 10 chars d’assaut ? Réponse : au moins 4 tonnes d’eau, rien que pour une petite dizaine de véhicules, et certainement pas les plus gros. Nous rappelons qu’il en est prévu 196, toutes tailles confondues, au défilé de cette année et vous laissons calculer le reste.

En bref, la dépense de carburant et d’eau pourrait être bien moins importante si l’on consentait à prendre quelques mesures plus “eco-friendly” pour ce défilé du 14 juillet.

2- Un 14 juillet 2.0 en streaming 4K

Les technologies militaires à l’honneur

[Retour de la voix off tandis que défilent au ralenti de belles images d’ingénieurs concentrés sur leur travail] : « La fête national du 14 juillet, une date ancrée dans l’Histoire et un rappel des valeurs qui nous sont chères depuis plusieurs siècles. Un événement qui rassemble tous les citoyens et qui s’attache à la tradition d’excellence de son défilé militaire. Un jour de fête qui s’inscrira dès cette année dans un modèle résolument plus moderne, en adéquation avec l’évolution technologique.

Qui veut encore de ce défilé vieillissant de camions de guerre et de motos dépassées ? Qui prend encore du plaisir à se lever pour aller regarder le lent et monotone passage de ces véhicules dont on ne peut apprécier que le blindage extérieur ? La France a de quoi être fière de l’innovation technologique qu’elle s’emploie à développer en permanence pour son armée comme pour ses citoyens.

Drones de reconnaissance, exosquelettes pour les soldats, IA d’analyse de photos satellite, casques de combat connectés et intelligents, bras robotiques médicaux pour la greffe de peau des grands blessés, ce sont les technologies militaires d’aujourd’hui qui feront les innovations civiles de demain !

Dans un objectif de dépoussiérage complet de notre défilé national, l’État a financé cette année non pas une manifestation sur les Champs Élysées mais une production documentaire inédite pour présenter les technologies de pointes qui permettent chaque jour à notre pays de se développer vers plus de sécurité pour tous, citoyens et soldats. Un défilé autrement plus attrayant et novateur, sans pollution.

Une projection du documentaire sera proposée en plein air dans la plupart des grandes villes, suivie de réjouissances programmées indépendamment par chaque agglomération. Mais ce n’est pas tout ! Le visionnage du film sera également possible en ligne sur Youtube ainsi que Twitch et des contenus inédits seront publiés en replay sur les sites des chaînes nationales. Une session de tests exceptionnels de nouveaux équipements sera également filmée et diffusée en stream à partir de 15h.

Faisons entrer ensemble le 14 juillet dans une ère où les valeurs traditionnelles de solidarité nationale sont enfin portées par une technologie de pointe et relayées sur les nouveaux canaux de communication. »

Dans la réalité : un défilé archaïque

Le défilé militaire du 14 juillet existe dans sa forme actuelle depuis 1880 ! Ne serait-il pas temps de lui donner un petit coup de jeune ?

Regarder le défilé aujourd’hui ressemble à un déjà-vu des vingt dernières années et pourtant il y a eu énormément de changements ne serait-ce que sur ces deux décennies passées en termes de technologies civiles comme militaires.

En voici un exemple : cette année, un nouveau char devrait défiler avec les autres, le char Griffon. Huit places à l’intérieur, un blindage plus efficace contre les tirs, les mines et les engins explosifs improvisés, six roues indépendantes pour plus de souplesse dans sa mobilité et une mitrailleuse téléguidée sur le toit. Comme le dit le reportage de France 2, ce sont 24 tonnes de technologie au service de la protection des hommes à leur bord qui seront présentées pour la première fois ce week-end pour le 14 juillet. Et devinez ce que l’on verra en tant que spectateur ? Rien d’autre qu’un char blindé plus ou moins semblable à ceux qui défilent déjà.
Ne pourrait-on pas voir autre chose qui attise un peu plus la curiosité ?

Le défilé du 14 juillet sert entre autre à entretenir un lien entre le public et les forces armées qui protègent le pays, c’est l’occasion d’informer sur les différents métiers du secteur de la défense, sur les services rendus à la population en dehors des interventions de conflits… Donnons envie aux gens de s’intéresser vraiment à ce qui leur est présenté pendant la fête nationale.

Plus de 270 000 personnes travaillent dans l’armée, en tant que militaires mais aussi en tant que civiles. En 2017, il y avait 15 000 postes à pourvoir dans l’armée de terre, 3 500 postes dans la marine et 2 600 postes dans l’armée de l’air. Et il y en a pour tous les goûts, pas uniquement des places dans les rangs des soldats : des postes d’enseignement, des postes en cyberdéfense, des ingénieurs militaires d’infrastructure… N’oublions pas qu’il faut des experts en cybersécurité pour s’occuper des serveurs informatiques de la Défense !

D’autre part, sachez que la Direction Générale de l’Armement investit tous les ans 800 millions d’euros dans la recherche et l’étude technologiquepour développer des intelligences artificielles, des logiciels de traitement et d’analyse, des équipements médicaux et du matériel de pointe.
Qui ne serait pas impressionné d’apprendre qu’il existe un miroir spatial développé à des fins militaires pour la cartographie et qui permet de discerner en détail des objets au sol mesurant 30 cm ?

Ne serait-ce pas une bonne idée de profiter du 14 juillet pour éveiller la curiosité du public et le rendre fier de ces progrès constants ?

3- Et si l’on féminisait le 14 juillet ?

La femme serait l’égal de l’homme

[La voix off change et s’accompagne d’un diaporama photo de femmes militaires] : « Dans ce monde idéal, l’homme et la femme sont égaux aux yeux de la société. Ils ont les mêmes droits, sont soumis aux mêmes règles et peuvent mener librement la vie qu’ils souhaitent. Durant les combats historiques de l’été 1789, hommes et femmes ont pris les armes ensemble pour défendre la même cause avec la même ferveur. C’est aussi cette unité que doit célébrer notre fête nationale.

Cette année, les commentateurs auront donc le plaisir de nous annoncer qu’il y aura autant d’hommes que de femmes à défiler au 14 juillet. Présentes dans tous les corps d’armée et à tous les grades, elles sont la preuve qu’une armée mixte peut être l’une des plus performante au monde. »

Dans la réalité : 10% de femmes dans les rangs

Il est vrai que la France peut déjà se vanter de présenter l’armée de terre la plus féminisée d’Europe, avec plus de 10% de femmes dans ses rangs et un total de 15,5% d’effectifs féminins dans tous les corps d’armée. Cela peut sembler dérisoire, mais cela représente plus de 31 400 femmes sur un peu plus de 202 000 hommes et les chiffres tendent à augmenter d’année en année. La France fait aussi office de modèle sur les OPEX (opérations extérieures) qui sont féminisées à 6,7% alors que celles de l’ONU ne le sont qu’à hauteur de 4%.

Concernant le 14 juillet, en 2018 la colonel Catherine a été la première femme à défiler en tête de la promotion “Général Saint-Hillier” des écoles militaires de Saint-Cyr, après avoir été nommée à la tête de ce bataillon trois ans plus tôt.

Ces chiffres sont encourageant, on constate une nette progression depuis les années 1990. Cependant, il faut rester vigilant sur de nombreux points car tout n’est pas rose non plus. Notons par exemple que seulement 7,8% des officiers et officiers généraux sont des femmes. L’intégration des femmes dans l’armée est récente, raison pour laquelle peu ont déjà fait carrière assez longtemps pour être montée si haut dans les échelons. Néanmoins, l’hypothèse du plafond de verre a déjà été évoquée et suscite l’attention.

Malgré l’intégration des femmes dans toutes les fonctions de l’armée et leur accession à des grades parfois élevés, il n’est pas non plus tout à fait inconnu que la mentalité militaire, plutôt conservatrice, puisse être macho voire complètement misogyne. Même si les portes leurs sont grandes ouvertes, des femmes renoncent à faire carrière dans certains corps d’armée en sachant qu’elles seront moins acceptées (officieusement) que les hommes.

Il est réjouissant de voir défiler des femmes lors du 14 juillet, gardons cependant un oeil sur l’évolution de la féminisation des armées si nous souhaitons voir d’année en année plus de mixité dans les rangs des bataillons du défilé.

4- Et si on faisait défiler la société civile ?

Chaque geste civique serait fêté

[Extraits vidéos amateurs. Des jeunes ramassent les ordures sur la place ou cherchent à faire signer des pétitions en faveur de l’environnement dans une ambiance si joyeuse qu’on les croirait en vacances] : « Ce n’est qu’en 1880 que le défilé du 14 juillet devient une parade militaire. Avant cette date, les réjouissances étaient civiles et non militaires. L’on célébrait la Révolution et la Fédération, l’unité du peuple et sa liberté. Si défilé il y avait, il s’agissait de gens communs de toutes professions.

Cette fête nationale plus proche des habitants et célébrant l’engagement personnel dans l’avancée du pays, certains l’attendaient depuis longtemps. Les voix des partisans d’une démilitarisation de ce jour de fête traditionnel ont été entendues et pour la première fois depuis très longtemps, nous célébrerons le 14 juillet par un défilé 100% civil !

Exit les bataillons bien rangés et les engins de guerre parfaitement alignés, l’État a décidé de revoir les célébrations d’unité et d’engagement national en privilégiant d’autres acteurs du progrès du pays : les associations reconnues d’utilité public, les ONG et les sociétés civiles agissant pour la préservation de la planète.

Sur la base de critères d’exigences communes et d’un barème de qualité, les organisations et associations ayant le plus contribué dans l’année à la transition écologique, à l’amélioration de la sécurité des citoyens ou à l’entraide sociale de la France seront invitées à défiler pour le 14 juillet.

L’occasion pour elles de se faire connaître et de fédérer autour de leurs causes plus de volontés individuels pour, nous l’espérons, un changement plus positif encore. »

Dans la réalité : chaque année, l’armée à l’honneur

Il est très difficile de faire changer une tradition déjà vieille de plus de 100 ans. Le défilé militaire peut être ennuyeux ou pas assez moderne pour certains, résolument pas assez mixte ni très écologique, cependant nous prenons plaisir à retrouver tous les ans la lente procession sur les Champs Élysées.

Et nous nous accordons tous pour reconnaître qu’il est bon de remercier publiquement l’engagement de vie de tous les militaires ainsi que des services plus proches de notre quotidien comme les pompiers et la gendarmerie. Rappelons qu’il est important de conserver un lien entre population et armée pour que cette dernière ne soit pas coupée de ce qu’elle est supposée protéger.

Cependant, ne faudrait-il pas envisager de saluer également l’engagement de structures civiles pour la protection et la progression de la France ? Il est aussi primordial de protéger la population des agressions extérieures que de protéger la faune et la flore du territoire pour encourager une agriculture plus équitable et biologique, par exemple. Les avancées technologiques militaires sont aussi importantes que les nouvelles infrastructures de production d’électricité verte.

Actuellement, le défilé du 14 juillet compte 0 organisme civil. Tous les organismes travaillant activement chaque jour à améliorer la vie de personnes en difficultés ou mettant en place des mesures de protection de l’environnement sur tout le territoire, tous les jeunes participants au Service civique ou au Service national universel, aucun n’est représenté lors de 14 juillet pourtant censé réunir la population et célébrer ces initiatives.

De plus, les Champs Elysées sont bien assez grands pour faire un peu de place à certaines structures civiles qui mériteraient elles aussi des remerciements nationaux : France Nature Environnement fédère 64 associations de protection de la nature et de l’environnement. Le REFEDD regroupe toutes les associations étudiantes agissant pour le développement durable. Goodplanet, une association reconnue d’utilité public oeuvrant pour la sensibilisation et à l’éducation à l’environnement. N’y aurait-il pas une place pour elles dans notre défilé ?

Et vous, comment imagineriez-vous le 14 juillet ?

Par Sara P. B (Fournisseur-énergie)

LAISSER UN COMMENTAIRE