3e Forum des artistes autodidactes: Hommage posthume à Mohamed Ben Ali Rbati

0
665

Du 22 au 30 juin, le Forum des artistes autodidactes souffle sa troisième bougie sur le thème « Droit de créer » à la Galerie du Centre culturel Abdellah Guennoun à Casablanca.

Organisée par l’Association Création et communication, cet évènement mettra en lumière les œuvres des artistes autodidactes dans le cadre d’une exposition collective doublée d’une série de rencontres avec les participants, ateliers au profit des passionnés d’art, des projections de films sur le parcours des figures de proue de l’autodidactisme.  Cette édition sera en hommage à l’artiste autodidacte feu Mohamed Ben Ali Rbati (1861-1939).

Plus qu’un simple événement d’arts plastique, le Forum des artistes autodidactes est un vibrant hommage à tous les artistes marocains autodidactes à travers les générations. Des artistes plus connus que d’autres mais tous jouent la carte de l’excellente dans le domaine des arts plastiques avec ferveur et enthousiasme.

Il s’agit d’une manifestation initiée par l’Association Création et communication qui réunit les travaux récents des artistes plasticiens autodidactes qui œuvrent, chacun selon ses convictions, ses moyens, ses rêves, ses contraintes, à façonner le Maroc de demain.

Du 22 au 30 juin, le Centre culturel Abdellah Guennoun abrite les activités de cette troisième édition à savoir une exposition collective, une rencontre ouverte avec les artistes participants, ateliers au profit des passionnés d’art et des projections des films immortalisant les traces de quelques figures majeures de l’autodidactisme créatif à l’échelle mondiale.

Cette édition, qui s’inscrit dans le cadre des activités culturelles et artistiques de l’Association, célébrera la mémoire et le parcours de l’artiste créateur marocain autodidacte feu Mohamed Ben Ali Rbati (1861-1939). Ce dernier constitue une plate-forme fondatrice dans le paysage des arts plastiques contemporains à travers ses œuvres dotées d’une portée expressive éloquente.

« A travers cet artiste créateur, nous célébrons, de nouveau, tous les artistes autodidactes, au Maroc et à l’étranger, qui ont réussi avec brio, mérite, patience, passion et abnégation à y mettre leurs singularités et leurs différences, s’appuyant sur leur confiance en soi et leur foi quant à la noblesse du message de la création et la profondeur de ses valeurs humaines universelles », indique à ce propos Zahra Algo, présidente de l’Association Création et communication.

Le parti-pris de cette manifestation consiste à laisser le spectateur se départir de tout à priori, pour que le regard devienne sensible à l’extrême, s’attardant tout autant sur le travail de chaque artiste et finalement d’approfondir son propre rapport à l’imaginaire – reflet d’une identité libre, réceptive à l’infini.

« Ce Forum collectif se veut alors un visa pour accéder aux univers artistiques de l’autodidactisme en termes de créativité plastique, fidèle à l’appel émanant du fond de ces entités en quête de tout ce qu’il y a de beau et de grandiose et ayant comme pari d’atteindre les horizons escomptés en ce qui concerne l’affirmation de soi et le renforcement de sa position considérable, sans redondance ni reproduction », poursuit Zohra Algo.

Il faut dire que cet événement constitue une expérience limite de la perception de l’art contemporain féminin comme territoire symbolique et comme un langage compatible avec la thématique choisie.

Les œuvres des artistes réunis par l’Association Création et Communication contribuent à cette réflexion par des formes qui, tout en échappant à sa représentation, tentent de donner à l’art contemporain une nouvelle identité.

Il s’agit ici cependant d’accorder dans notre approche de l’art contemporain une place nouvelle à la diversité, de manifester toute la complexité de l’œuvre en revendiquant son sens caché. La perspective, ici, des artistes présentés pour cet évènement, serait de favoriser l’émergence d’une approche d’avant-garde dont le fil conducteur serait la diversité des talents rejoignant une même vision.

L.M

LAISSER UN COMMENTAIRE