La 3C-RDC publie un ouvrage sur ses 20 engagements pour une transition démocratique et pacifique exceptionnelle en RDC

0
938

La Coalition pour le Changement en République Démocratique du Congo (3C-RDC) publie ses 20 engagements pour une transition démocratique et pacifique exceptionnelle en République Démocratique du Congo.

Diriger, c’est savoir anticiper, c’est savoir lire les signes des temps. En 2012, la Coalition pour le Changement en République Démocratique du Congo (3C-RDC) a commencé à préparer une transition exceptionnelle en indiquant qu’il n’y aura pas d’élections en 2016 en République Démocratique du Congo. En janvier 2016, la 3C-RDC a souligné qu’il n’y aura pas d’élections en 2016 et 2017. L’Accord de la Saint-Sylvestre n’a pas fait démentir cette triste réalité. Il est dangereux d’être naïf en politique. Le calendrier électoral qui a été publié est rempli de pièges et ne sera pas respecté. Comme en 2016 et 2017, il n’y aura pas d’élections en 2018.

Première force d’anticipation, la Coalition pour le Changement en République Démocratique du Congo (3C-RDC) publie un ouvrage sur ses 20 engagements pour une transition démocratique et pacifique exceptionnelle en République Démocratique du Congo. Cet ouvrage était prêt depuis 2014 parce que ces engagements ont été formulés dès le début de 2013. Si vous ne savez pas rêver l’irréel, vous ne pourriez pas inventer le réel. Ces engagements constituent des engagements forts pour le présent et l’avenir. La crise congolaise est la plus grave crise de la fin du XXème siècle et du début du XXIème siècle. Elle est la plus grave crise après la seconde guerre mondiale. Elle n’est pas une crise électorale. Cette dernière est voulue pour bien entretenir cette grandissime crise. La sagesse veut que l’on reconnaisse qu’une simple transition électorale, vouée d’ailleurs à l’échec au vu des enjeux en présence, ne pourra jamais permettre à la République Démocratique du Congo de sortir de sa longue crise multiforme. La démocratie n’est pas de l’électionisme.

Voici donc les 20 engagements que la 3C-RDC prend pour le Peuple Congolais et la République Démocratique du Congo :

  1. Mettre en place un processus de transition politique et démocratique juste, équilibré, pacifique et efficace d’une durée de 18 à 36 mois en République Démocratique du Congo aux fins de mettre le pays sur les rails des Etats de droit modernes. Etablir ainsi une solide charnière entre l’ancien Congo qui se termine et le nouveau Congo qui doit commencer.
  2. Sortir définitivement le Peuple Congolais et la République Démocratique du Congo de l’instabilité politique et démocratique en cours depuis 1960. Un engagement fort pour l’avenir.
  3. Instaurer la tradition de dialogue du « Muntu » en tant que processus original de dialogue du peuple avec lui-même pour une transition assumée, consensuelle et porteuse d’un avenir radieux et stable pour le Peuple Congolais.
  4. Œuvrer pour la paix des cœurs et des esprits en République Démocratique du Congo par un processus sage, juste et équilibré de vérité, de justice et de réconciliation nationale. Un engagement exceptionnel pour la justice.
  5. Assurer la continuité de l’Etat en rompant avec l’Etat du mal.
  1. Mettre en place un vrai Gouvernement d’Union Nationale, de Transition Pacifique et de Renouvellement Politique pour maîtriser le présent et bien orienter l’avenir.
  1. Jeter les bases d’un grand Etat moderne dans le cadre de la nouvelle reconfiguration du monde.
  2. Mettre en place un Parlement de Transition sous forme de Conseil National de la Transition en République Démocratique du Congo (CNT-RDC).
  3. Mettre en place un processus électoral global, consensuel, juste, équilibré, transparent, régulier et libre. Réinstaurer la tradition des élections irréprochables et incontestées du « Muntu ».
  4. Effectuer une réforme appropriée des services de la défense nationale, de la sécurité et de l’immigration en vue de la protection efficace de l’intégrité territoriale et de la sécurité des biens et des personnes.
  1. Organiser une rencontre nationale inédite pour l’adoption du Pacte National de la Transition (PNT) en République Démocratique du Congo.
  2. Arrêter et mettre en oeuvre un programme de réorientation économique, d’urgence politique, sociale, sécuritaire, environnementale et de solidarité nationale.
  1. Redéfinir et promulguer le statut d’ancien Président de la République Démocratique du Congo. 
  1. Promouvoir et encadrer le processus de décentralisation en République Démocratique du Congo dans le cadre de la mise en place de six grandes régions économiques.
  2. Promouvoir et renforcer la coopération internationale et bilatérale par des relations particulières au niveau de la communauté internationale.
  3. Garantir et renforcer une coopération régionale vraiment fraternelle, juste, équilibrée et pacifique.
  4. Mettre la République Démocratique du Congo à l’avant-plan de la lutte contre le terrorisme dans la région.
  1. Commencer à bâtir une tradition des droits de l’homme du Muntu. Protéger la liberté de la presse, les professionnels de l’information et de la communication, les défenseurs des droits de l’homme et les autres acteurs de la démocratie.
  1. Jeter les bases de la Diaspora Congolaise en tant que province spéciale de la République Démocratique du Congo.
  1. Hisser le Grand Congo au niveau des nations ayant une grande tradition démocratique. Introduire ainsi le génie congolais et la sacralité congolaise dans la Constitution de la République Démocratique du Congo.

La Coalition pour le Changement en République Démocratique du Congo (3C-RDC) est convaincue que ses engagements vont devenir vite les engagements de tous les Congolaises et Congolais décidés de faire sortir définitivement leur pays de la grave crise où il se trouve. La 3C-RDC sait rêver l’irréel et transformer l’irréel en réel.

Fait à Paris, le 03 décembre 2017

Le Président de 3C-RDC

Armand MAVINGA TSAFUNENGA
Président National du MPDC, Porte-parole du Groupe ad
hoc pour une Transition en République Démocratique du
Congo (GT-RDC).

LAISSER UN COMMENTAIRE