15ème édition du SMIB-Brazzaville 2018 : Eric Semba sur la plus haute marche nationale

0
862
SMIB 2018.

L’athlète congolais Eric Semba a remporté, le 13 août 2018 à Brazzaville, la quinzième édition du Semi-Marathon International de Brazzaville (SMIB) en bouclant les 21 km100 de parcours avec un chrono de 1h08’’29’ devant le tenant du titre, Mael Okouéké, qui est arrivé en troisième position avec un temps de 1h22’’22’ et Ronny Ampion, médaillé d’or national en 2016 et médaillé d’argent en 2017 qui a réalisé un chrono de 1h10”07′.  

Le plateau féminin sur le plan national a été occupé par Cleme Mambéké qui a réédité l’exploit de 2017, bouclant les 21km100 en 1h23”35’. La seconde marche a été occupée par Gerluchérie Mantsonni et Ossu Wakey Jodèle. Les deux athlètes ont bouclé le circuit respectivement en 1h23’’43’ et 1h27’’19’.

Cette compétition a été organisée, en partenariat avec l’Association des Sports et Loisirs (ASEL), le partenaire technique du SMIB depuis sa création. Le SMIB s’assigne comme ambition de rassembler les jeunes de tous les départements du Congo et d’ailleurs pour cultiver le vivre ensemble et partager les expériences selon la vision  du Président de la république Denis Sassou N’Guesso.   

Le plateau international

La quinzième édition du Semi-Marathon International de Brazzaville (SMIB) a connu la participation de 29 athlètes africains sur un total de 830 inscrits dont 795 venus des douze départements nationaux. Il y a eu au total 240 filles et 555 hommes. Avec un chrono de 1h04‘’35’ et de 1h13’’50’, le Rwandais Félicien Mohiri Tiria et la Kenyane Barsosio Stella Jepngetich ont occupé la plus haute marche du podium, respectivement en version masculine et féminine de cette épreuve. Le coup d’envoi a été donné par le président Denis Sassou N’Guesso, aux côtés de la première dame, Antoinette Sassou N’Guesso.

Aucun record n’a été battu, au cours de cette 15ème édition du SMIB qui a présenté presque le même tableau à l’affiche des récompenses comme l’a dit le président du comité d’organisation lors de la conférence de presse du 10 août 2018.

La kényane, Barsosio Stella Jepngetich, Médaillée de bronze en 2017, est revenue à la charge avec une médaille d’or sur un chrono de 1h13’’05’ devant la détentrice du titre, la Kenyane Agness Jeruto Barsosio qui s’est contentée d’un chrono de 1h13’’51’. Ce tableau a été complété par l’Éthiopienne Chebet Toroitich Limet qui a réalisé un chrono de 1h17’’44’.

Le SMIB, une expérience tournante et participation

Comme la terre tourne autour du soleil en formant un cycle, le SMIB est revenu de temps à autre à son point de départ, comme le démontre cette elliptique 15ème édition emboîtant la 14ème édition déjà revenue à Brazzaville en 2017.

Il sied de rappeler que la première édition a eu lieu en 2003 avec 4000 participants, le plus grand nombre jamais atteint jusqu’à ce jour ; la 2ème édition à Pointe-Noire en 2004 ; la 3ème édition à Dolisie en 2006 ; la 4ème édition à Owando en 2007 avec 393 inscrits ; la 5ème édition à Brazzaville en 2008 avec 876 inscrits ; la 6ème édition à Brazzaville en 2009 avec 1142 inscrits ; la 7ème édition à Brazzaville en 2010 avec 1287 inscrits ; la 8ème édition à Ewo en 2011 avec 439 inscrits ; la 9ème édition à Kinkala en 2012 avec 1000 inscrits ; la 10ème édition à Djambala en 2013 ; la 11ème édition à Sibiti en 2014 ; la 12ème édition à Ouesso en 2015 avec 509 inscrits ; la 13ème édition à Madingou en 2016 avec 700 inscrits et la 14ème édition à Brazzaville en2017 avec 1000 inscrits environs.

Florent Sogni Zaou

LAISSER UN COMMENTAIRE