15ème édition du SMIB 2018 : Brazzaville rempile…

Le renforcement de l'unité nationale

0
725
La 15ème édition du Semi-Marathon International de Brazzaville (SMIB) se tient ce jour , 13 août 2018, à Brazzaville, sous le haut patronage de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Denis SASSOU-NGUESSO. 

Cette édition du SMIB se déroule à la veille de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance du Congo, le 15 Août 2018, à Brazzaville. Après avoir fait le tour du Congo en foulant le sol de tous les départements du pays, la course est revenue, en 2017, au bercail, « Brazza-la verte », d’où elle est née. C’est donc la deuxième année consécutive qu’elle se déroule au point de départ, ceci malgré la situation conjoncturelle que traverse notre pays. Il s’agit d’un signe d’espoir pour de lendemains meilleurs.Pour l’histoire, la gestation du SMIB remonte à 2001, lorsque le Président de la République fait organiser un marathon pour fédérer la jeunesse congolaise afin de l’inscrire dans la perspective du « vivre ensemble » et de cimenter l’unité nationale. La vision du Chef de l’Etat est de ragaillardir le mental de la jeunesse congolaise dans les valeurs de solidarité, de compréhension mutuelle, de citoyenneté et de civisme en vue de reconstruire la paix sociale, la stabilité et l’unité nationale mises à mal par des affrontements récurrents.

Le Semi-Marathon International de Brazzaville (SMIB), placé sous le haut patronage du Président de la République, Chef de l’Etat, prend corps par note de service N°225/PR-CAB du 16 juin 2003. Cette année-là, dès sa première édition, elle s’ouvre à toute la jeunesse sportive nationale et internationale. Depuis la 1ère édition jusqu’à celle de ce jour, la 15ème, le SMIB plonge les jeunes de tous les départements de notre pays ainsi que ceux d’autres cieux, dans un engagement citoyen qui leur permet de gagner la maturité, de se familiariser et d’échanger, de se dépasser, de se découvrir les uns les autres, de porter des valeurs et l’esprit sportif, de trouver leur place et d’être utiles les uns les autres.

APPORTER L’ENERGIE DU PÉTROLE AU SPORT

Depuis la création du SMIB, la Société nationale des pétroles du Congo ne déroge pas à la règle d’en être le sponsor officiel. La SNPC accompagne l’Etat à ancrer la course à pied au cœur de la jeunesse congolaise, renforçant ainsi le vivre ensemble et contribuant à unir cette jeunesse autour de l’idéal d’unité nationale.

Quant à la Fédération congolaise d’athlétisme (FCA), par sa technicité, elle apporte toujours sa touche pour une meilleure organisation du SMIB.

Il sied de noter également le rôle inestimable que ne cesse de jouer, chaque fois, le partenaire international ASEL (Association sports et loisirs) dans la logistique performante qu’il apporte et la réussite de cet événement.

EXPÉRIENCE TOURNANTE ET PARTICIPATION

Comme la terre tourne autour du soleil en formant un cycle, le SMIB est revenu de temps à autre à son point de départ, comme le démontre cette elliptique 15ème édition emboîtant la 14ème édition déjà revenue à Brazzaville en 2017.

Pour rappel, voici les physionomies des différentes éditions du Semi-marathon International de Brazzaville (SMIB) :

• La 1ère édition à Brazzaville, en 2003 avec 4000 participants, le plus grand nombre jamais atteint jusqu’à ce jour ;
• La 2ème édition à Pointe-Noire en 2004 ;
• La 3ème édition à Dolisie en 2006 ;
• La 4ème édition à Owando en 2007 avec 393 inscrits ;
• La 5ème édition à Brazzaville en 2008 avec 876 inscrits ;
• La 6ème édition à Brazzaville en 2009 avec 1142 inscrits ;
• La 7ème édition à Brazzaville en 2010 avec 1287 inscrits ;
• La 8ème édition à Ewo en 2011 avec 439 inscrits ;
• La 9ème édition à Kinkala en 2012 avec 1000 inscrits ;
• La 10ème édition à Djambala en 2013 ;
• La 11ème édition à Sibiti en 2014 ;
• La 12ème édition à Ouesso en 2015 avec 509 inscrits ;
• La 13ème édition à Madingou en 2016 avec 700 inscrits ;
. 14ème édition à Brazzaville en2017 avec 1000 inscrits environs ;

A noter que, la renommée du SMIB déclenche de plus en plus d’engouement à l’international. Nombreux sont les athlètes internationaux qui s’inscrivent au meeting de Brazzaville sans attendre l’invitation de la Fédération Congolaise d’Athlétisme (FCA). A Brazzaville, cette année, participent comme athlètes internationaux invités par la FCA , 5 venus d’Afrique centrale parmi lesquels : 1 Camerounais, 2 Rwandais, 2 Congolais de la RDC . Il y en a eu d’autres également invités par la FCA : 1 Libérien, 1 Djiboutien, 1 Marocain, 1 Éthiopien, 3 Américains. On y compte aussi 1 Tchadien résidant à Brazzaville inscrit à son propre compte. Par ailleurs, la Fédération congolaise d’athlétisme et le Comité de direction du SMIB ont placé le curseur de participation à la 15ème édition du SMIB , à plus de 600 participants nationaux venus des quatre coins du territoire national.

LES RECORDS

Le Comité de direction du Semi-Marathon International de Brazzaville est relativement satisfait des progrès réalisés, bon an, mal an, par les athlètes comparativement aux records mondiaux.

A Brazzaville, pendant la 14ème édition, au niveau national, le tenant du titre, Ronny Ampion, a été devancé par Noël Okouéré qui a gravi la plus haute marche du podium avec un chrono de 1h38’’. Clème Mambéké, chez les dames, a bouclé le trajet, en prenant la première place, devant la tenante du titre Jodelle Ossu Wakeyi.

Au niveau international, le Rwandais Félicien Mouhitila s’est imposé parcourant le trajet de 21 km 100 en 1h 4’31’’. Les records anciens n’ont pas été battus lors de la 14eme édition du SMIB sur le Boulevard Alfred Raoul à Brazzaville, le 14 août 2014.

En version féminine, la kényane Jeruto Agness Barsosio, était montée sur la première marche du podium pour la troisième fois consécutive, comme à Ouesso, à Madingou et dernièrement à Brazzaville avec un chrono de 1h 11’52’’ moins qu’à Madingou avec une performance de 1h 11’33’’, devançant une autre kényane Gerurie Kituche.

A noter que les performances déployées tant par les nationaux que par les internationaux ne sont pas loin de celles réalisées sur le plan mondial. Jusqu’à ce jour, en version masculine, le record établi par l’Erythréen Zersenay Tadese, à 58’53’’, le 21 mars 2010 à Lisbonne au Portugal, reste inégalé.

Chez les dames, Joyciline Jepkosgei, du Kenya, a battu son propre record de 1h 4’52’’ en passant à 1h 4’51’’, le 21 mars 2018, à Valence en Espagne.

LES RECOMPRESSES

Le SMIB (Semi-Marathon International de Brazzaville) attribue des primes pour les premières places par catégorie et par versions masculine et féminine, tant au plan national, qu’au plan international.

Commission Communication SMIB
M. MBOUNGOU-KIONGO
JF. MOUFONDA.

LAISSER UN COMMENTAIRE